Le transport fluvial se remet doucement des crues, mais les pertes ont été importantes

Pendant l’épisode de crues qui a concerné quasiment toute la Seine jusqu’en Normandie, et ce pendant de très longues semaines, et alors que la décrue n’est même pas encore tout à fait terminée, le transport fluvial se remet tout doucement des graves difficultés économiques et logistiques auxquelles elle a dû faire face, sans que personne ne s’en préoccupe beaucoup : « On a surtout parlé des particuliers sinistrés dans les médias, ce que je peux comprendre… il n’empêche, pour les transporteurs par péniches, cet épisode a été catastrophique. On est payé au transport donc on a perdu beaucoup d’argent », raconte un batelier de Conflans-Sainte-Honorine. « Nous sommes évidemment habitués aux aléas du fleuve, nous avons choisi d’y vivre et d’y consacrer nos journées professionnelles, bien sûr. Mais à ce point, deux fois en deux ans, ça devient préoccupant. J’ai été au chômage technique pendant près d’un mois, et mes confrères sont dans la même situation ».

Continuer la lecture