Métiers portuaires : fréteur et affréteur, chargeur et transporteur

Du docker au ship planner et du douanier au pilote, les métiers du portuaire offrent une variété et une richesse qui nourrissent les échanges internationaux et boostent chaque année un peu plus les chiffres de la croissance et de l’emploi dans l’économie bleue. Focus, aujourd’hui, sur l’affrètement. Bonne lecture !

Continuer la lecture

Taxe sur le gazole : quelles conséquences sur l’emploi dans le transport routier et l’aérien ?

Ils sont prêts à monter au créneau, les professionnels du transport : car l’annonce du gouvernement cette semaine de la prochaine mise en place d’une éco-contribution pour le transport aérien et pour le transport de marchandises par la route, risque d’avoir des conséquences économiques importantes pour les deux filières. Et déjà, les fédérations professionnelles de l’aérien comme du TMR brandissent la menace des suppressions de postes. Alors, qu’en est-il ? A-t-on réellement le choix de cette transition écologique de toute façon nécessaire et inéluctable ? Voici quelques éléments de réponse.

Continuer la lecture

Emploi : les chiffres à retenir pour l’année 2018

Le ministère du travail publie ce début juillet les chiffres et les tendances clés de l’emploi pour l’année 2018 : des éléments d’analyse et une grille de lecture importants pour mieux comprendre où on en est en France, quelles évolutions majeures se dessinent et comment se positionner sur le marché du travail, que l’on soit recruteur ou demandeur.

Continuer la lecture

Réforme de l’assurance chômage : ce que les patrons du transport et de la logistique doivent savoir

Tout dépend évidemment de vos pratiques en tant qu’employeur : mais ce qui est certain, c’est que pour toutes les entreprises du transport et de la logistique, la réforme de l’assurance chômage va changer radicalement la donne dans les deux ans qui viennent. A partir de 2021 en effet, certains recruteurs verront sanctionner leur recours trop fréquent aux contrats de courte durée, tandis que ceux qui auront tendance à embaucher plutôt en CDI se verront accorder des avantages financiers. Et que l’on parle de malus ou de bonus, les montants seront conséquents. D’où l’intérêt de bien se préparer à la reforme.

Continuer la lecture

Salon du Bourget : plus de 22 000 emplois à pourvoir dans l’aéronautique et l’aérien

C’est LA semaine de l’année pour les professionnels de l’aéronautique, de l’espace et du transport aérien, avec le traditionnel salon du Bourget, dans la ville éponyme de Seine-Saint-Denis, aux portes de Paris. Cette année, dans la filière aéronautique, qu’il s’agisse du civil ou du militaire, les patrons du secteur recrutent à tour de bras : 22 000 postes à pourvoir en CDI, et 4000 places en alternance pour les jeunes en formation. « Dans toutes les filières, sur tous les métiers, notre secteur connaît une pénurie de main d’œuvre très importante, qui atteint même des niveaux jamais vus, tant les carnets de commande sont plein et l’économie florissante dans nos branches d’activité », explique le GIFAS, le Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales.

Continuer la lecture

Les tendances du recrutement : les jobboards ont la côte et sont les plus efficaces !

Plus de 7 millions d’emplois sont proposés chaque année en France, dont une moitié directement par Pôle Emploi, l’autre moitié par ce que l’on appelle les « jobboards » : Jobtransport, Distrijob, Clicandsea, etc…  en clair, des sites internet entièrement dédiés à votre recherche d’emploi, grâce à l’intelligence artificielle qui permet de croiser les données de la CVthèque et les offres d’emploi des moteurs de recherche. Gratuite, la méthode permet aussi aux recruteurs d’avoir la meilleure rentabilité. Pour les experts du marché du travail, c’est devenu l’un des moyens de chercher du travail ou, pour les entreprises, de recruter des candidats, les plus prisés des Français.

Continuer la lecture

Transport et logistique : la vision des jeunes est en train de changer sur ces métiers – en bien !

Les patrons du transport et de la logistique s’en plaignent régulièrement depuis des années : leur secteur souffre d’une image dégradée dans l’esprit des plus jeunes, ce qui nuit à l’attractivité des métiers et complique encore les recrutements, dans des branches déjà durement touchées par une pénurie chronique de main d’œuvre. Pénibilité, flexibilité du travail, rémunération, compensation, primes, distances à parcourir, fatigue, troubles musculo-squelettiques, concurrence déloyale des pays de l’Est, etc etc…. il y avait fort à faire pour redorer le blason ! Pourtant, cette image était souvent faussée par des idées reçues, des croyances anciennes, une méconnaissance des évolutions des métiers du transport et de la logistique. Mais aujourd’hui, les acteurs du secteur ont enfin réussi à commencer l’inversion de la tendance, même s’il y a encore du chemin !

Continuer la lecture

Transports aériens : la taxation demandée par la France peut-elle nuire à l’emploi ?

C’est ce jeudi 6 juin 2019 que la France va demander, en conseil des ministres européens à Luxembourg, la mise en place d’un nouveau système de taxation des transports aériens à l’échelle de l’Union Européenne. Objectif : favoriser la transition écologique. Oui, mais pour l’emploi, quelles risquent d’en être les conséquences ? C’est la question que nous nous sommes posée, en tant que spécialistes de l’emploi dans les transports. Difficile d’y apporter une réponse claire et nette, mais voici ce que les spécialistes en pensent…

Continuer la lecture

Logistique : l’actualité des régions et des entreprises qui recrutent

Stokomani dans l’Oise

Avec un chiffre d’affaires multiplié par 3 depuis 2009, le groupe Stokomani est sans cesse en train d’investir dans de nouveaux entrepôts logistiques ; il est devenu en dix ans l’un des plus gros employeurs de l’Oise, en Picardie, avec plus de 2 millions de colis et des centaines de magasins à approvisionner chaque jour un peu partout : entre 15 000 et 70 000 mètres carrés par plateforme logistique, près de 3000 salariés sur 4 lieux (Bruyères sur Oise, Creil, Longueil Sainte Marie et bientôt Venette), l’enseigne veut parvenir d’ici 2025 au milliard de chiffre d’affaires, continuer à ouvrir au moins une vingtaine de nouveaux magasins par an, et recruter au moins 300 personnes à court terme, beaucoup plus dans les 5 ans à venir.

Continuer la lecture