Archives pour la catégorie Economie

France Logistique 2025 : réunion d’installation du conseil d’orientation et de suivi

logoConformément à l’engagement pris dans le cadre de la stratégie France Logistique 2025 présentée en mars 2016, Alain Vidalies, Secrétaire d’Etat chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche, et Christophe Sirugue, Secrétaire d’Etat chargé de l’Industrie, ont installé mardi 21 mars le Conseil d’orientation et de suivi France Logistique 2025.

Lire la suite

Pourquoi la SNCF, déjà déficitaire, veut-elle mieux rembourser les retards de trains ?

13Ce jeudi 2 décembre 2016, de nouvelles dispositions très avantageuses pour le voyageur sont entrées en vigueur à la SNCF, faisant de la compagnie française celle qui offre de toute l’Europe les meilleures garanties. Ainsi, désormais, la SNCF remboursera ses clients quel que soit le motif d’un retard de plus de 30 minutes : un arbre sur les rails, la météo, des vols de câble en cuivre, la neige ou le vent…. Quel que soit le motif et même si elle n’est responsable de rien, elle devra dédommager ses passagers de 25% du prix du billet entre 30 minutes et deux heures de retard, de 75% du prix pour plus de 3 heures.

Lire la suite

Pourquoi l’élection de Donald Trump risque de bouleverser le commerce international

1L’élection du milliardaire américain Donald Trump comme 45ème président des Etats-Unis n’est pas anodine pour des secteurs comme le transport et la logistique, extrêmement dépendants de la vigueur et de la bonne santé du commerce international : car après la stupeur engendrée en juin dernier par le choc du Brexit et la volonté de la Grande-Bretagne de sortir de l’Union Européenne, la victoire triomphante de Trump, farouche partisan du protectionnisme et du repli économique, pourrait être encore plus lourde de conséquences pour les acteurs du commerce international, dont les transporteurs et les spécialistes de la logistique sont des plaques tournantes.

Lire la suite

Alstom Belfort, maintien ou suppression du site : quelles conséquences pour le secteur des transports ?

1L’événement fait la une des médias depuis plusieurs jours, mais personne ne se penche vraiment sur cette question : quelles conséquences pour tout le secteur des transports, après la décision d’Alstom de fermer son usine de production de trains sur le site de Belfort d’ici 2 ans ? Avant de tenter de répondre à cette question, pour ceux qui n’auraient pas suivi, petite remise en contexte : deux ans après la vente au groupe américain General Electric de sa branche énergie en 2014, le groupe français Alstom vient d’annoncer que les commandes manquaient pour continuer à faire tourner ses douze sites en France, et a confirmé sa volonté d’arrêter l’arrêt de la production de trains sur son site de Belfort, avec 400 « transferts de postes » à la clé, et une recentralisation de l’activité sur son site de Reichshoffen.

Lire la suite

Le Fonds de Modernisation Ecologique des Transports, c’est quoi ???

2La nouvelle est tombée ce jeudi 8 septembre 2016 : c’est donc le groupe Demeter Partners qui a remporté l’appel d’offres pour la gestion du Fonds de Modernisation Ecologique des Transports, pour la France et les Territoires d’Outre-Mer. L’occasion de revenir sur ce fameux FMET, et de vous en dire un peu plus sur ce qu’il représente…

Lire la suite

Brexit : quelles conséquences pour les entreprises du transport et de la logistique ?

8Journée cruciale que ce jeudi 23 juin 2016 : le Royaume-Uni doit en effet se prononcer, par référendum, sur sa volonté – ou non – de sortir de l’Union Européenne. Et même s’il faudra plusieurs années avant de finaliser le divorce, si tel était le résultat de la consultation, ce serait alors une drôle de période de transition qui s’ouvrirait pour tous les partenaires économiques du royaume. Et en première ligne, les acteurs du transport et de la logistique, secteurs clé de la plaque tournante des échanges européens.

Lire la suite

Grèves, carburant, inondations… les entreprises de transport sont sous l’eau !

8C’est une période noire pour les PME (Petites et Moeynnes Entreprises) et les TPE (Très Petites Entreprises), en particulier les transporteurs : d’abord les grèves, la pénurie de carburants, et maintenant les inondations. Sans compter les paperasses à faire pour les impôts, l’angoisse des calculs pour les futures échéances, et l’argent qui ne rentre pas, depuis plusieurs semaines. La situation devient critique, pour beaucoup, et plus l’entreprise est petite, plus cela devient financièrement extrêmement tendu.

Lire la suite

L’OTRE Ile de France inquiète après la communication de Madame Jouanno concernant une écotaxe en Ile-de-France

OTRECOMMUNIQUÉ DE PRESSE –  Paris, le 13 avril 2016
Le 10 avril 2016, Chantal Jouanno, Vice-présidente chargée de l’écologie et du développement durable à la Région, a proposé dans le JDD la mise en place « d’une écotaxe sur les poids lourds en transit en Île-de-France en estimant les futures recettes à 100 millions d’euros par an ».

Lire la suite

Salaires des grands patrons : quid du transport et de la logistique ?

carlos Tavares PSA 2

Carlos Tavares

C’est la polémique qui enfle, en ce lundi de Pâques : en moins d’une année, la rémunération de Carlos Tavares, le président du directoire de PSA, a quasiment doublé en 2015, passant à plus de 5 millions d’euros annuels, sans compter les primes et autres intéressements annexes. Carlos Ghosn, PDG de Renault, s’est pour sa part vu rémunérer à hauteur de plus de 7 millions d’euros, l’an dernier, auxquels s’ajoutent les 8 millions d’euros versés au titre de sa rémunération chez Nissan, dont il est aussi le patron. Chez Ford, Mark Fields touche 18.5 millions de dollars annuels, quand Dieter Zetsche, patron de Demler Mercedes, déclare 9.7 millions d’euros. Des revenus annuels qui, bien sûr, viennent chaque année grossir le patrimoine de ces leaders de l’industrie automobile, tous classés parmi les grandes fortunes mondiales. L’automobile : un secteur clé de l’économie française, qu’il tire ou qu’il noie selon ses états de forme, devenu désormais le symbole de ces « salaires de patrons » de plus en plus décriés, par l’Etat, parfois actionnaire, mais aussi et surtout par les salariés, qui s’estiment exclus de la liste des bénéficiaires de la reprise. L’occasion de s’interroger, plus globalement, sur la fortune des grands dirigeants, et en particulier dans les deux domaines qui nous intéressent : le transport et la logistique. Salaire, revenus annuels ou fortunes globales, les chiffres ne sont pas toujours faciles à trouver… Voici ceux que nous avons dénichés pour vous !

Lire la suite

Etiquetage des produits israéliens : quand la logistique devient stratégique

8Le mercredi 11 novembre 2015, la nouvelle est un peu passée inaperçue, et pourtant : elle révèle à quel point la logistique peut être une arme stratégique et diplomatique redoutable, entre deux pays, deux unions commerciales, deux lobbies. En effet, la Commission Européenne a demandé, ce jour là, à ses 28 Etats membres, de mettre en place un étiquetage particulier pour les produits israéliens originaires des territoires occupés en Palestine. Cette décision, extrêmement sujette à polémique, est considérée par les commissaires européens concernés comme une simple « mesure technique »… alors qu’Israël a immédiatement fait connaître sa désapprobation, considérant qu’il s’agissait avant toute chose d’une mesure de rétorsion politique « scandaleuse », selon les mots de Benyamin Netanyahu, le premier ministre israélien, qui l’a encore répété dans les médias ce dimanche 29 novembre 2015.

Lire la suite