Archives de catégorie : Economie

Mouvement de grève à la SNCF : quel impact sur le fret

Le mouvement de grève, entamé pour le week-end pascal et prévu pour durer 2 jours sur 5 pendant les 3 prochains mois, a d’énormes répercussions sur le trafic voyageurs, et les médias s’en font largement écho. En revanche, on entend moins parler des conséquences sur le fret. Or, elles sont importantes, et très inquiétantes pour les entreprises, des TPE-PME aux grands groupes. Des répercussions qui, en matière économique pure, risquent de plomber bien davantage la croissance française des mois du printemps que les retards pris par les salariés pour aller travailler les jours de débrayage.

Continuer la lecture

Monoprix et Amazon : un mariage historique

Cela fait un moment que les GAFA, les géants d’internet que sont Google, Amazon ou Facebook, sont dans le collimateur de la grande distribution : récemment, Stéphane Trépoz, le PDG de Sarenza, regrettait une guerre quasi perdue d’avance face à ces monstres de la vente en ligne… au moment où, d’ailleurs, il vendait sa marque à Monoprix et au groupe Casino. Le même Monoprix qui, aujourd’hui, joue double coup d’échecs : non seulement l’enseigne mise sur le développement de l’internet allié aux points de vente physiques, mais dans le même temps, elle fait « alliance avec l’ennemi », en quelque sorte. Cette fois-ci, l’accord « gagnant-gagnant » conclu entre les deux distributeurs consiste à proposer sur le site d’Amazon dédié aux livraisons express pour les clients abonnés au service premium, « Prime Now », des produits de chez Monoprix, l’enseigne haut de gamme de chez Casino. Voilà qui devrait faire fureur, car les clients de Monop’, comme on dit, sont souvent des actifs, plutôt aisés, et très demandeurs de livraisons à domicile en moins de deux heures.

Continuer la lecture

Assises du transport aérien, grève des pilotes et des cheminots : la grande remise en question

Le climat social a comme des airs de big bang, dans le transport, en ce moment ! Ce jeudi 22 mars, jour de mobilisation nationale quasi unitaire dans la fonction publique, les pilotes et les cheminots sont dans la rue, les premiers pour des questions de salaires, les seconds pour un problème de statut. Pendant ce temps, aux assises du transport aérien, on réfléchit à l’avenir du secteur, malmené par les compagnies low cost étrangères, et chahuté socialement depuis le début des années 2000, à mesure qu’il faut revoir les conditions de travail et les participations aux bénéfices des salariés pour pouvoir rester économiquement dans la course. A peu près au même moment, cette semaine du printemps 2018, plusieurs ex salariés d’Air France ont été condamnés en appel dans l’affaire de la fameuse « chemise arrachée » du DRH de la compagnie à l’époque, et d’un autre cadre, en 2015 pendant la grogne générale contre la loi travail.

Continuer la lecture

Produits frais et livraison à domicile : Casino – Monoprix innovent

C’est la nouvelle arme des géants de la distribution pour réussir à répondre à la demande croissante d’une clientèle active et urbaine : la livraison ultra rapide de produits frais. Pour parvenir à cette mutation accélérée, ils ont imaginé des entrepôts gigantesques, animés par des centaines, des milliers de robots qui gèrent quasiment seuls le stockage et le déstockage des aliments. Sur les écrans des ordinateurs de contrôle, on les aperçoit comme une armée de points, bleus, verts, jaunes, des fourmis en activité continue. Ils ne s’arrêtent tout bonnement jamais.

Continuer la lecture

Réforme de la SNCF : grève, enjeux, emploi… toutes les réponses à vos questions

  1. Pourquoi cette réforme ?

Le gouvernement la veut rapide, et elle doit faire bouger les choses en profondeur : le premier ministre Edouard Philippe a rendue publique ce lundi 26 février 2018 son projet d’avenir pour la compagnie ferroviaire, deux semaines environ après la sortie du rapport Spinetta sur les pistes de réforme pour la SNCF. Le constat, selon Matignon : le rail est dans un état alarmant, le transport ferroviaire en France est de moins en moins rentable, et pourtant il est de plus en plus onéreux pour les usagers, ce qui, selon le gouvernement, tend à prouver qu’il perd d’année en année en efficacité. Edouard Philippe, en préambule, a même évoqué un état de fait « alarmant, pour ne pas dire intenable ». Il souhaite donc, toujours selon ses propres termes, un « pacte ferroviaire neuf pour bâtir une nouvelle SNCF ». Il faut aussi, selon l’exécutif, mettre fin au gouffre financier abyssal que représente la dette de la compagnie aujourd’hui, et qui ne cesse de s’aggraver. Pour ce faire, l’Etat accepte de se réengager davantage et de réinjecter de l’argent, mais sous conditions. Et ces conditions, ce sont les réformes qui doivent permettre à la SNCF de ne pas sombrer.

Continuer la lecture

Le transport fluvial se remet doucement des crues, mais les pertes ont été importantes

Pendant l’épisode de crues qui a concerné quasiment toute la Seine jusqu’en Normandie, et ce pendant de très longues semaines, et alors que la décrue n’est même pas encore tout à fait terminée, le transport fluvial se remet tout doucement des graves difficultés économiques et logistiques auxquelles elle a dû faire face, sans que personne ne s’en préoccupe beaucoup : « On a surtout parlé des particuliers sinistrés dans les médias, ce que je peux comprendre… il n’empêche, pour les transporteurs par péniches, cet épisode a été catastrophique. On est payé au transport donc on a perdu beaucoup d’argent », raconte un batelier de Conflans-Sainte-Honorine. « Nous sommes évidemment habitués aux aléas du fleuve, nous avons choisi d’y vivre et d’y consacrer nos journées professionnelles, bien sûr. Mais à ce point, deux fois en deux ans, ça devient préoccupant. J’ai été au chômage technique pendant près d’un mois, et mes confrères sont dans la même situation ».

Continuer la lecture

Neige : un premier bilan douloureux pour les transporteurs, qui accusent l’Etat

Ils ont beaucoup fait parler d’eux pendant ces premiers jours du mois de février 2018 : les transporteurs étaient à la Une de tous les médias nationaux, au cœur d’un sujet devenu rare durant la dernière décennie : la neige ! Des flocons, en telles quantités, et dans un laps de temps si court, qu’ils ont paralysé la moitié du pays et surtout, mis à mal en à peine quelques dizaines d’heures toute une profession : des milliers de poids lourds parqués sur des aires de fortune, des nationales fermées, des chauffeurs condamnés à l’attente dans leur cabine, à tel point que la Croix Rouge a du passer leur distribuer des repas… et dans leurs entreprises, des patrons transporteurs routiers très en colère : selon la Fédération Nationale des Transporteurs Routiers (FNTR), les mesures prises par les autorités pour restreindre ou interdire la circulation des poids-lourds pendant la globalité de l’épisode neigeux a coûté au bas mot quelques 60 millions d’euros par jour aux transporteurs.

Continuer la lecture

Hausse des péages : quelles conséquences pour les transporteurs routiers ?

Depuis le jeudi 1er février 2018, il y a quelques jours donc, les tarifs ont augmenté sur les routes françaises payantes : au péage, désormais, les prix sont plus élevés pour les usagers, de 0.87 à 2.04% en moyenne pour les voitures, la hausse la plus élevée concernant les poids lourds : jusqu’à 2.92%… Une revalorisation modulée selon les réseaux d’autoroutes : pour les régions du centre et de l’ouest, Cofiroute a fixé la hausse à 1,33% ; du côté de Vinci et des autoroutes du sud de la France, ASF est également dans les 1.3% de hausse, tandis que l’Escota (Côte d’Azur) est à 1.34%. Les réseaux du Nord, de l’Est et du Nord Ouest, les plus empruntés par les camions qui font le transit entre la Belgique, l’Angleterre, les Pays-Bas et l’Allemagne, sont un peu plus impactés : la SANEF (Société des Autoroutes du Nord et de l’Est de la France) a relevé les prix de 1.39%, tout comme la SAPN, pour les autoroutes Paris-Normandie. Le réseau le plus impacté, lui aussi l’un des plus empruntés par les poids-lourds, c’est celui des autoroutes de Rhône-Alpes, gérées par l’Area, qui augmente ses tarifs de 2.04%, suivi de près par les autoroutes Paris-Rhin-Rhône (APRR), pour lesquelles Eiffage a fixé la hausse à 2%. Cela représente quelques euros supplémentaires par trajet… Pas grand-chose, une mesure très discrète, aux apparences de l’indolore, beaucoup moins polémique et retentissante qu’une écotaxe par exemple, et pourtant…

Continuer la lecture

Quelle sera la version « macronienne » de la nouvelle taxe poids-lourds ?

Il y avait un mot à ne pas prononcer à Brest, ce vendredi 5 janvier 2018 au matin : « écotaxe ». Elisabeth Borne, la ministre des Transports, l’a utilisé quand même, mais pour dire « qu’on ne la referait pas ». L’écotaxe. Ok… mais cela ne veut pas dire qu’il n’y aura pas de « taxe poids lourds », les mots sont les mots, il fallait jouer sur les nuances et c’est ce qu’elle a fait. Résultat : aux patrons du transport et de la logistique français, elle a expliqué, en marchant sur des œufs, qu’il fallait bien trouver de l’argent pour financer les infrastructures, mais que cela ne signifiait surtout pas que les bonnets rouges devaient remonter au créneau, parce que d’écotaxe, point.

Continuer la lecture

Amazon : Bercy réclame 10 millions d’euros au géant de la logistique

Décidément… le 15 décembre 2017, le Luxembourg faisait appel d’une décision de la Cour européenne, qui réclamait à Amazon le paiement de 250 millions d’euros d’avantages fiscaux jugés illégaux, après 3 années d’enquête sur le géant américain. La commissaire de l’UE chargée de la concurrence, la danoise Margrethe Vestager, estimait en effet que les ¾ des bénéfices d’Amazon n’avaient pas été imposés et que ces pratiques fiscales « offraient un avantage sélectif » au groupe. Aujourd’hui, nouveau coup de théâtre, et nouveau coup dur pour le leader de la vente en ligne : cette fois, c’est Bruno Le Maire, le ministre de l’économie, qui exige de la part du cybermarchand un dédommagement de 10 millions d’euros, pour sanctionner « des pratiques abusives envers les fournisseurs français ».

Continuer la lecture