Commerce, transport et logistique : plus de 20 000 emplois à pourvoir dans le nord de la France

Laisser un commentaire

Les Hauts de France sont plus que jamais la première région de l’Hexagone en matière d’emploi dans le commerce, les transports et la logistique : demain vendredi 15 novembre 2019, plus de 20 000 postes seront ainsi proposés aux candidats à l’embauche, à l’hôtel de Région, à Lille. « Le nord de la France concentre depuis plusieurs décennies tout ce que le transport et la logistique regroupe d’entreprises d’excellence, c’est une tradition ancienne dans cette région qui fut très industrielle et qui reste pionnière dans les secteurs de la grande distribution, avec la famille Mulliez, le groupe Auchan et ses multiples filiales de la distribution, décathlon, La Redoute, et d’autres grandes enseignes du groupe Kering, et des centaines d’autres marques réputées pour leur savoir faire et la qualité de leurs prestations », explique la CCI régionale. « Cette image de marque les a aidées à traverser les crises sectorielles et conjoncturelles, et elles continuent encore aujourd’hui à recruter et à faire vivre des dizaines de milliers de personnes chaque jour ».

« Les Hauts de France représentent très clairement le passé glorieux, le présent fructueux, avec l’incroyable résurrection d’enseignes comme La Redoute, mais aussi l’avenir des secteurs de la distribution, et des prestataires logiques que sont le transport et la logistique », analyse la direction d’Euralogistic, pôle d’excellence logistique et supply chain dont le campus est implanté à Hénin-Beaumont, sur la plateforme multimodale Delta 3, entre Lille et Dourges, et qui forme chaque année plus de 2500 personnes. « Notre vocation est essentiellement de procurer aux acteurs régionaux du secteur de la main d’œuvre qualifiée, mais ce sont des filières en tension permanente et qui recrutent tellement et continuellement, que nous sommes sans cesse à la recherche de nouveaux candidats ».

Comment expliquer une telle croissance du secteur dans cette région en particulier ? « Il y a plusieurs facteurs », explique un professeur spécialiste de l’économie des transports à l’Université de Cergy Pontoise. « Les Hauts de France sont ce que l’on appelle une terre d’excellence logistique, dans le sens où ils représentent une zone ni trop petite ni trop grande, idéalement située entre les Pays-Bas, la Belgique, le Luxembourg, la région parisienne et la Grande-Bretagne, soit près d’une centaine de millions de consommateurs dans un rayon de quelques centaines de kilomètres, moins de 300 kilomètres ! C’est un corridor européen parfait pour les entreprises du secteur, françaises comme étrangères d’ailleurs, d’où la masse d’investissements en continu dans ces activités et sur ce territoire de puis deux décennies, avec une croissance à deux chiffres et des besoins en main d’œuvre qui explosent avec le boom de l’e-commerce qui dure et se développe de manière exponentielle ».

8 autoroutes, mais aussi une façade maritime et le futur canal Seine Nord : la région promet en effet encore de belles années à l’emploi dans les transports, la logistique et le commerce. « En 2020 comme en 2019, le Nord et le Pas de calais devraient largement rester en tête de ces trois secteurs, transport, logistique, distribution et e-commerce », estime la Direccte des Hauts de France (Direction des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi). « Une situation permise grâce aux quelques 160 000 salariés en CDI du secteur, appuyés par des milliers de personnes en Intérim et des milliers de jeunes contrats d’alternance. C’est une région où l’âge moyen de la main d’œuvre est très bas, et cette jeunesse permet un dynamisme redoutable : une croissance qui profite évidemment à l’emploi, avec des patrons qui embauchent toute l’année à tour de bras ; les experts estiment que c’est dans les Hauts de France que se trouvent les meilleurs talents du transport et de la logistique, et les candidats les plus recherchés sont en ce moment ceux de la R&D : la Recherche et Développement, pour réfléchir à l’avenir de ces filières avec l’explosion de la demande mondiale de biens et de service à portée de main n’importe où, n’importe quand, n’importe quoi… ».

« Que vous disposiez d’un CAP ou d’un Master, vous pouvez postuler dans la région, et être assuré de faire carrière dans la distribution, le commerce, les transports et la logistique », conclut la CCI Hauts de France : « et cela ne fait que commencer…. Les professionnels de ces secteurs là veulent tous venir s’installer ici, dans le reste de l’Hexagone comme chez nos voisins européens…. ».  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *