Enquête annuelle « besoins en main d’œuvre » : des intentions d’embauche record

Laisser un commentaire

Tous les ans, l’organisme public Pôle Emploi adresse un questionnaire à près de 2 millions d’entreprises en France, pour mieux cerner leurs intentions en matière d’emploi et dresser ainsi un paysage économique et social actualisé des intentions d’embauches pour les mois à venir. Et la nouvelle est plus que bonne, excellente, selon la direction générale de l’établissement public : « 2019 représentera le plus fort volume d’embauches jamais observé depuis la crise 2008, nous devrions assister à un record d’embauches depuis dix ans, sur l’année 2019 ».

 

Selon l’étude, la hausse du nombre d’intentions de recrutements dépasse allègrement les 14% et frôle même les 15%. Comme l’an dernier, en 2018, le volume des perspectives d’embauches avait déjà presque atteint les 19% d’augmentation, le pourcentage de 2019 représente environ 350 000 projets de recrutements supplémentaires par rapport à 2018, pour un total de plus de 2,6 millions d’embauches potentielles. Dont quasiment une sur deux (45%) en CDI.

 

Dans le top 10 des secteurs où les intentions d’embauches sont les plus fortes, la logistique arrive en huitième position, avec exactement 71 828 projets de recrutements en France pour des postes dans l’emballage et la manutention, dont 41 261 intentions d’embauches en CDI, le reste en intérim saisonnier. Les conducteurs routiers arrivent juste derrière, avec 36 085 projets de recrutements en CDI, et 6676 recrutements en intérim saisonnier. 27 887 intentions d’embauches concernent des livreurs et coursiers courte distance, 4034 concernent des conducteurs sur rail et d’engins de traction. 3632 postes concernent la gestion des stocks et la maîtrise des magasins, 3080 des responsables logistiques non cadres, et pour les cadres de la logistique 1232 postes. 3007 intentions de recrutements concernent des agents d’exploitation des transports, 1048 des agents administratifs des transports.

 

Mais cette enquête prouve aussi, encore une fois, les difficultés à embaucher dans ces secteurs où la demande de main d’œuvre est forte, mais l’adéquation compliquée avec les demandes des candidats : en logistique, pour les postes d’ouvriers qualifiés et de manutentionnaires, 4 recruteurs sur 10 avouent des difficultés à embaucher, tout comme pour le recrutement d’employés du transport et du tourisme ; 5 sur 10 pour les ouvriers qualifiés de la logistique (21 823 intentions de recrutements). Un chiffre qui explose pour le transport : 8 patrons routiers sur 10 ne trouve pas le personnel qu’ils aimeraient embaucher, même ratio pour les entreprises de messagerie express, ils sont 6 sur 10 à éprouver des difficultés de recrutements pour les conducteurs de véhicules légers et de conducteurs de véhicules de transport en commun.

 

Dans chacun des secteurs qui nous intéressent, enfin, les intentions de recrutements sont très importantes pour les postes de direction, les ressources humaines, les comptables, les financiers, les communicants, les contrôleurs de qualité.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *