Logistique : le géant du e-commerce Amazon va encore recruter 1500 CDI en 2017

4 commentaires

3Depuis 7 ans maintenant, le géant du commerce en ligne Amazon n’en finit plus de booster l’emploi dans le secteur de la logistique en France : 1000 recrutements en CDI en 2016, et plus encore prévus pour 2017 puisque le groupe table sur 1500 personnes de plus, embauchées cette année en contrat à durée indéterminée également. Depuis 2010, la plateforme a déjà injecté un milliard et demi d’euros dans l’économie française, et le cycle semble vertueux, avec, chaque année, de nouveaux postes à la clé.

 

8La bonne nouvelle, c’est que la grande majorité de ces postes sont destinés directement aux secteurs du transport et de la logistique : ingénieurs logistiques, mais aussi agents d’exploitation, maintenance, techniciens, manutentionnaires, chauffeurs routiers… la plateforme propose notamment des CDI aux « personnes sans qualification » et inclut dans ses offres des périodes de formation. Autre point positif : les recrutements se feront dans toute la France, puisqu’ils devraient concerner tous les centres de distribution du géant de l’e-commerce : 750 emplois dans le nord de la France, dont 500 dans la Somme, où le groupe doit ouvrir en septembre 2017 un nouvel entrepôt de 107 000 m², « qui deviendra le plus grand site logistique du groupe en France », explique le directeur des opérations en France et président d’Amazon Logistique, Ronan Bolé. Le centre de distribution de Lauwin-Planque, dans le Nord, devrait aussi développer ses activités, avec 30 000 m² supplémentaires dédiés à la distribution de colis. De même que les 3 autres centres de distribution du géant américain de vente en ligne sur internet : le site de Saran, dans le Loiret (70 000 m²), celui de Montélimar dans la Drôme (40 000 m²), et celui de Sevrey en Saône et Loire (40 000 m²).

 

4« Ces développements de notre maillage de distribution sont liés à une demande croissante de la clientèle, qui nous pousse à élargir notre offre de produits », explique Ronan Bolé. « Nous proposons déjà plus de 200 millions de références, mais nous souhaitons que cette offre soit plus vaste encore, de manière à ce que l’on puisse quasiment tout trouver sur le net en passant par notre interface. Notre force, c’est d’avoir fait d’Amazon une véritable place de marché, sur laquelle des milliers d’entreprises indépendantes peuvent vendre leurs produits de manière extrêmement efficace, puisqu’elles n’ont plus à se soucier des opérations logistique d’expédition des marchandises à leurs clients, nous le faisons pour eux… et le mode de livraison estampillé Amazon a acquis au fil des années une très grande réputation auprès des clients, très satisfaits de la célérité avec laquelle ils reçoivent leurs commandes dans des délais records… mais aussi de nos modes de conditionnement et de la qualité de notre manutention. Quasiment aucun colis n’arrive abîmé à destination aujourd’hui, et notre politique de recrutement de chauffeurs à la fois efficaces, mais aussi formés à un vrai service (gentillesse, écoute, disponibilité, flexibilité dans les horaires…) porte ses fruits ».

 

1Ce qui booste aussi considérablement l’activité du site, c’est la perméabilité de plus en plus grande entre les vendeurs des différents pays de l’Union Européenne : dans l’UE, Amazon possède désormais pas moins de 32 plateformes logistiques, en France mais aussi en Allemagne, au Royaume-Uni, en Italie, en Espagne, et dans les pays d’Europe de l’Est. Depuis septembre 2016, le site « Amazon Handmade » connaît aussi un succès grandissant : à la manière du site américain Etsy, il permet à des millions de petits artisans, et même à des particuliers auto-entrepreneurs, de vendre leurs produits faits main. Le groupe ne cesse également d’améliorer ses prestations de livraison « du dernier kilomètre », notamment avec la création du système « prime now », pour une livraison en moins d’une heure sur Paris… un service appelé à se développer dans toutes les plus grandes villes de l’Hexagone. (lire notre article : E-commerce la guerre des livraisons fait rage).

 

10Enfin, le leader mondial du commerce en ligne que rien n’arrête, décidément, se lancera à terme dans la livraison de produits frais, dès que les entrepôts de stockage et le parc de véhicules spécifiques pour le frigorifique seront prêts. Autant dire que la course à l’embauche n’est pas prête de s’arrêter. Avec un chiffre d’affaires de 85 milliards d’euros en 2015 et une croissance annuelle de plus de 21%, le plus grand cybermarchand de la planète est classé parmi les 10 premiers créateurs d’emplois en France par le site économique du journal Les Echos. Amazon France compte 15 millions de clients mensuels… Depuis sa création en 2000, Amazon est passé de quelques dizaines d’employés à 17 000 en 2007, pour atteindre le nombre de 233 000 temps pleins aujourd’hui, sans compter les CDD et les intérimaires très sollicités par le groupe. En France, la plateforme comptera donc 5500 salariés d’ici fin 2017.

 

Lire aussi : Cadeaux de Noël : le rush logistique des commandes sur Internet

 

Et : Transports, logistique : bientôt les drones ?

 

 

4 réflexions au sujet de « Logistique : le géant du e-commerce Amazon va encore recruter 1500 CDI en 2017 »

  1. Hassan

    Amazon esclavagiste des temps modernes !!!
    Exploitation de l’etre humain sa s aucune limite meme pas celle du temps de pause (20 minutes chez eux ) reduit a 10 minutes apres le passage a la fouille et non payé !!! Quotas, cadences infernales , heures supplementaires pour certaines non payées , contrats bidons ,…..
    Vive le capitalisme a l’asiatique !!
    Bande de sal…. vous avez tout comprit !! j’irai cracher sur vos tombes !!

    Répondre
  2. Martin

    Oui Amazon recrute beaucoup « d’agents d’exploitation » ce sont surtout des exploités qu’ils recrutent au détriment d’emplois de commerce de ville ( artisans commerçants et leurs employés leur famille..) qui vont bientôt fermer…

    Répondre
  3. Nico Teen

    Entrepôts sans âme dédiés à la productivité à outrance. Ils peuvent bien proposer des CDI; le stress subi provoquera de nombreuses démissions à terme et beaucoup d’absentéisme.
    A suivre…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *