Rentrée scolaire : les filières transport et logistique recrutent des enseignants

10 commentaires

Ils sont nombreux en France et pourtant, on connaît mal leur métier et leurs spécialisations : les enseignants spécialisés dans les métiers du transport et de la logistique sont très recherchés pour leurs connaissances, leurs compétences et leur expérience dans un milieu où l’emploi se développe vite, e-commerce oblige, où la demande de main d’œuvre est forte, et où, par définition, les besoins de formation sont immenses. Avec un challenge important : donner aux jeunes générations le goût de ces métiers qui souffrent d’une mauvaise image et d’une réputation – de moins en moins fondée – de pénibilité des tâches.

 

Aujourd’hui en France, chaque année, plusieurs centaines d’élèves sont formés spécifiquement aux métiers du transport et de la logistique dans les lycées professionnels qui proposent un CAP et un bac pro dans l’un de ces deux secteurs. Des diplômes qui se passent en 2 ou 3 ans dès la 3eme, et au cours desquels les élèves apprennent à gérer la chaîne logistique sur tous ses aspects et dans la plupart des métiers : organisation, mécanique, manutention, gestion des stocks, informatique, réglementation ou encore, circuits de distribution… Dans toutes ces matières, les établissements peinent à recruter des professeurs et les besoins en enseignants sont nombreux : dans les quelques 10 lycées que nous avons contactés, il restait des postes à pourvoir en cette rentrée scolaire 2019. Des opportunités, aussi, pour les professionnels en reconversion ou qui souffrent de troubles musculo squelettiques après de longues années sur le terrain. Autre spécificité de ces établissements de formation : outre les élèves en formations initiale accueillis chaque année, les professeurs y forment aussi les adultes en formation continue, en recherche d’emploi, en reconversion ou en spécialisation. Toutes les générations peuvent donc s’y croiser pour une expérience de transmission passionnante.

 

Les enseignants sont très souvent issus de la société civile : « Les établissements qui forment au transport et à la logistique cherchent régulièrement des professeurs capables de donner des cours de production (magasinier, agent d’expédition, cariste, réceptionnaire…) et d’organisation (manager d’équipe, responsable logistique, directeur d’entrepôt…) », explique l’EST, l’Ecole Supérieure des Transports. « Ils recherchent aussi bien des enseignants spécialisés dans le transport terrestre que ferroviaire, aérien ou maritime, pour apprendre à réaliser une étude de marché, à étudier des prestations, analyser les coûts, les besoins, le temps nécessaire à une opération, l’organisation du transit, du stockage et du déstockage…. Ou encore, des professeurs de commerce, des juristes, des douaniers, des analystes en prospection… L’apprentissage des flux de marchandise fait appel à une multitude de métiers, de savoirs et de compétences et chacun nécessite un enseignement particulier, avec des heures dédiées ».

 

Autre secteur qui recrute sans cesse des formateurs : l’enseignement supérieur. De nombreuses écoles et universités proposent de se spécialiser après le bac, et recherchent des enseignants pour leurs filières BTS (Brevet de Technicien Supérieur) et DUT (Diplôme Universitaire de Technologie). « Ce sont des études complémentaires qui permettent de viser des postes de cadres, notamment dans la partie commerciale des activités de transport et logistique, ou dans la partie exploitation », explique la FFP, la fédération de la Formation Professionnelle. Les universités recrutent aussi des enseignants pour leurs élèves inscrits en licence et en master, notamment en informatique, en management de la supply chain ou en management des échanges internationaux. Enfin, certaines écoles spécialisées proposent également des masters spécialisés ou des MBA.

 

 

10 réflexions au sujet de « Rentrée scolaire : les filières transport et logistique recrutent des enseignants »

  1. Leclaire

    Professionnel du transport depuis 30 ans, je souhaiterais me reconvertir en tant que enseignant formateur, qui contacter pour ces postes non visibles sur le marché?

    Répondre
  2. JARJAT VERONIQUE

    Bonjour
    Spécialiste du transport maritime / aérien, je souhaiterais pouvoir enseigner pour communiquer mon expérience.
    Quelles sont les démarches à faire ?
    Vous remerciant de votre retour
    Cordialement

    Répondre
  3. ZAYNAB

    je dirais qu’il faudrait contacter les etalblissements quiproposent les formations , avec un CV idéalement ou encore se rapprocher des rectorats ,et académie de l’éducation nationale
    pour des postes de titulaire en revanche le concours est obligatoire ( CAPLP )

    Répondre
  4. M.

    Après 20 ans d’expérience dans le management du transport routier de marchandises , je me suis reconvertie en tant qu’enseignante.
    Enseignante contractuelle au départ: il faut dans ce cas prendre contact et se signaler auprès des directions des établissements qui dispensent les formations de baccalauréat professionnel transport et logistique, ou bien auprès du rectorat de votre académie.
    Attention le salaire de base est très bas et le contrat renouvelé chaque année type CDD.
    Désormais je suis enseignante certifiée, après avoir réussi le concours CAPLP économie gestion option transport et logistique (Polyvalent et difficile -Niveau bac +4) puis le master2 meef obligatoire (niveau bac+5).
    Je suis donc désormais nommée sur un poste fixe et définitif.
    Mon reclassement a permis d’accéder à un échelon et un salaire plus correct.
    Le risque majeur demeurant ici la nomination dans une académie différente le celle où vous êtes domicilié.

    Répondre
  5. prim

    Conducteur routier depuis 29 ans et ancien mécanicien PL,ayant un goût pour la pédagogie et l’enseignement de mon métier aux jeunes,j’aimerais connaître la filière à suivre pour rejoindre l’éducation nationale en tant que professeur enseignant en conduite routière et métiers du TRM.Merci

    Répondre
  6. Lethimonier

    Bonjour
    Je suis formatrice transport terrestre depuis juin , après 25 ans dans le TRM
    Pouvez vous me communiquer les écoles ou centres qui ont des besoins ?
    Merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *