Toussaint : les coulisses de la logistique funéraire

6 commentaires

cimetierePuisqu’on est au lendemain de la Toussaint, fête des morts, l’idée nous est venue de vous en dire un peu plus sur la logistique funéraire. Car derrière chaque décès, se cache la nécessité, pour offrir au défunt des funérailles décentes, d’une organisation sans faille et sans accrocs.

enterrementLa logistique de la mort : l’idée peut paraître choquante. Difficile, en effet, de réduire un moment de deuil, où les familles sont en pleine souffrance, à la simple expression d’une mécanique bien huilée pour que tout se déroule au mieux lors de l’enterrement, ou de la crémation. Mais justement, c’est tout l’inverse : mieux la logistique sera rodée, moins la famille et les proches se rendront compte des détails matériels et techniques des obsèques, et plus facilement ils pourront se consacrer au recueillement et à la commémoration de leur défunt. En d’autres termes, une logistique funéraire réussie, c’est une grosse responsabilité : la manière de faire en sorte que le deuil puisse se faire le plus dignement et le plus simplement possible. Il faut donc être efficace… et discret.

pompes_funebresEfficace, car tout doit aller très vite. Après le décès d’une personne, la famille a au maximum six jours pour procéder aux funérailles, mais elle peut décider d’aller très vite : le délai le plus court est en effet de 24 heures, à peine, après le constat médico-légal de la fin de vie. Pendants ce laps de temps très court, le responsable logistique funéraire de l’entreprise désignée va donc devoir organiser, planifier et coordonner l’ensemble des services aux proches de la personne décédée, l’ensemble des travaux nécessaires au cimetière pour aménager la tombe, et l’ensemble des convois mortuaires, en fonction de la disponibilité des équipes et des véhicules. Car ce qui différencie aussi cette logistique là d’une logistique lambda, c’est qu’on ne connaît « ni le jour ni l’heure »… et que, par définition, les missions sont par définition impossibles à planifier à l’avance. Tout doit donc se jouer au coup par coup, y compris la nuit, le week-end et les jours fériés, et c’est toujours dans l’urgence qu’il faut allouer et gérer les moyens matériels et humains de l’entreprise pour répondre au mieux aux demandes des familles, et des clients.

devisOn y pense rarement, mais une entreprise de pompes funèbres doit aussi être rentable et donc, faire en sorte que sa logistique soit au meilleur niveau pour éviter les surcoûts. Ainsi, si la plupart des entreprises se gardent des marges assez confortables sur la facturation d’une prise en charge pour un défunt, de A à Z, certaines ont choisi récemment le créneau du « low cost » pour les rituels funéraires… Pari osé, qui peut être extrêmement lucratif… à condition d’être encore plus rigoureux sur la logistique. « On s’appuie sur la centrale d’achat d’un groupement d’entreprises indépendantes, le ‘Choix funéraire’ : c’est un important réseau national composé de 700 agences, qui nous permet de passer des commandes importantes, donc de casser les prix et de permettre aux proches du défunt de réaliser des économies », explique Eddy Buriez, le créateur de l’enseigne ‘Eco Plus Funéraire », dans le Nord-pas-de-Calais. Son slogan ? « Mourir ne doit pas être un luxe » ! Car ce chef d’entreprise a bien compris que pour se démarquer sur le marché du funéraire, il fallait innover. Et en ce moment, en pleine crise économique, séduire le client passe forcément par des prix attractifs. Donc, par une logistique à toute épreuve. « Dans mon métier comme dans la vie de tous les jours, je suis confronté de plus en plus souvent à des gens qui ont du mal à joindre les deux bouts. Ce n’est pas parce que l’on n’a pas beaucoup d’argent que l’on n’a pas droit à un enterrement digne ! Bien sûr, on n’est pas des magiciens : on réalise les devis en ligne pour la majorité, cela coûte moins cher, et la majorité des produits sont importés de Chine et d’Inde… Seuls les cercueils en bois sont 100% français. », conclut-il.

fleursEn attendant, au-delà des choix de fournisseurs et de matériaux, le rôle le plus important pour une logistique funéraire réussie, restera celui du responsable logistique funéraire. Un métier délicat, et pourtant ouvert à tous ou presque : un bac + 2 suffit, et une expérience dans la logistique est souhaitable, mais même pas indispensable. Le seul bagage indispensable pour le candidat sera une connaissance approfondie de la réglementation et des pratiques funéraires. Et pour le reste, un sens aigu de la planification suffit, qui peut s’apprendre rapidement par le biais d’un stage, par exemple.

plaque« En fait, c’est un métier qui se pratique quasiment à l’instinct », explique Jean Ruellan, des Pompes Funèbres Générales (PFG). « Il faut savoir gérer les stocks, les véhicules, contrôler la qualité des prestations, planifier les activités et encadrer l’équipe, de l’opérateur de crémation au chef d’équipe ordonnateur, en passant par les porteurs chauffeurs. Et cela, quels que soient les lieux d’intervention, les pratiques et les moyens locaux. »  Il faut aussi savoir faire de la gestion comptable et administrative : reporting, facturation, gestion du personnel… Et encore, savoir optimiser les temps d’occupation des salariés et des véhicules, estimer les temps nécessaires aux déplacements des convois, traiter les incidents au quotidien : par erreur, des retards ou des erreurs dans les commandes, des problèmes techniques, du matériel endommagé, une panne de véhicule… et surtout, surtout, savoir traiter en temps réel des demandes imprévues, tout en ménageant au maximum les familles des défunts.

Une profession délicate mais passionnante qui, pour reprendre le mot d’un patron d’entreprise funéraire, « ne connaît pas et ne connaîtra jamais la crise. Car ce métier là, aucun robot ne pourra jamais le faire… et des défunts, il y en aura tant que le monde sera debout ! ».

 

6 réflexions au sujet de « Toussaint : les coulisses de la logistique funéraire »

  1. antonioni

    Jé kiffé cet article, trop intéressant même si des famille von trouver surement ça synique de parler de la toussaint sous cette angle de vue, c’est vré quoi ces métier là on en parle jamais mais le monde pourré pas tourné sinon. Je kiffe votre site pour cet raison merci continué

    Répondre
  2. aurelia

    Merci pour cet article sur les métiers et la logistique autour du funéraire, on en parle rarement et pourtant ils sont importants. Bonne continuation.

    Répondre
  3. Clarice

    Je vous remercie de cet article sur les coulisses de la logistique funéraire. Je suis d’accord qu’après le décès d’une personne tout doit aller très vite. Parfois c’est difficile comme il y a beaucoup de choses à faire avant des funérailles. À mon avis, les salons funéraires peuvent être très utiles quand on a des questions pendant qu’on planifie un enterrement.
    Clarice

    Répondre
  4. Martine

    Malheureusement il s’agit toujours d’un moment douloureux. Effectivement il existe un business autour de la logistique des funérailles mais même dans ce moment très difficile, le choix du « logisticien » peut s’avérer simple. En effet, il vous suffit de vous rendre dans une agence de pompes funèbres et de discuter avec le responsable.
    Si le feeling passe, tout se passera bien. Si vous avez un doute, il faut aller dans la suivante.
    Merci pour cet article

    Répondre
  5. Catherine

    Je vous remercie de cet article.C’est vrai qu’on ne peut pas tout faire tout seul! L’année dernière et suite a la mort de mon grand père, on a fait appel a une agence de pompes funèbres.Effectivement c’était bien passé!

    Répondre
  6. Jocelyn RENAUD

    Grand remerciement à notre transporteur qui gère parfaitement la livraison de nos plaques funéraires.
    Nous fabriquons toute l’année et ces articles ont besoin de soins et de ponctualité !
    Je précise que nos plaques d’inaugurations ont également la même qualité de traitement et heureusement car elles aussi doivent arrivées à l’heure !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Par mesure de sécurité, veuillez compléter Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.