Archives pour la catégorie Métier

Conducteurs de véhicules professionnels : davantage de risques au volant ?

Prend-on davantage de précautions ou au contraire, adopte-t-on une conduite plus risquée lorsqu’on conduit un véhicule (camion, fourgonnette, scooter de livraison, car, bus, VTC ou taxi…) pour des raisons professionnelles ? Les chauffeurs que nous avons interrogés n’ont pas beaucoup d’illusions sur la question : « Bien sûr qu’on conduit en prenant plus de risques », estime Jean-Luc, livreur « du dernier kilomètre » pour une grande entreprise de distribution, qui propose la livraison à domicile pour ses clients. « On doit livrer de plus en plus de monde dans le même temps qu’avant, voire en moins de temps qu’avant. D’abord parce que le service de livraison coûte cher à notre employeur, qui ne le facture pas à ses clients. Ensuite, parce que de plus en plus de consommateurs font leurs courses sur internet, ou font leurs courses en magasin mais en choisissant la livraison chez eux dans les heures qui suivent leur passage à la caisse. Donc la réponse est oui, plutôt deux fois qu’une ». « On prend d’autant plus de risques que ce sont des circuits qu’on connaît très bien, qu’on fait plusieurs fois par jour ou par semaine », analyse de son côté Jean-Pierre, chauffeur de poids lourd pour un vaste entrepôt logistique qui dessert tout Bordeaux et sa région. « On est stressés par le client qui a des rendez-vous, un avion à prendre, un train à chopper, et aussi parce qu’on gagne beaucoup moins bien notre vie qu’avant donc il faut faire plus de courses pour gagner à peu près notre vie », confie Brigitte, taxi à Paris.

Lire la suite

Etre transporteur de matières dangereuses aujourd’hui

On a beaucoup parlé d’eux il y a quelques semaines, alors qu’ils faisaient entendre leur voix, pour une fois : les transporteurs de matières dangereuses, ces chauffeurs de camions citerne qui traversent la France et l’Europe au volant de leur poids lourd, chargé de gaz, de carburants, de produits chimiques et autres contenus inflammables ou explosifs. Ils réclamaient de meilleures conditions de travail, un aménagement de leurs horaires, un 13eme mois, et surtout, surtout, la reconnaissance – via ces nouveaux avantages – du risque lié à leur profession, ce qui n’était pas réellement le cas jusqu’alors.

Lire la suite

Coursier-livreur : être free-lance ou salarié ?

Il s’appelle Sami, il a 28 ans, il est coursier à vélo. Nous le suivons dans son périple : il nous prévient, il ne parle pas quand il est sur sa bécane, il doit faire preuve d’une concentration maximale. Car le danger est partout. « Il y a le piéton qui peut arriver de n’importe où, y compris entre deux voitures qui roulent, la voiture qui sort de l’emplacement où elle est garée et qui va déboîter sans regarder dans les rétroviseurs, les scooters qui trouvent que tu ne roules pas assez vite et qui te dépassent par la droite, les chauffeurs de bus qui roulent des mécaniques… ça peut être tout et n’importe quoi. Ce qui est sûr, c’est que la moindre seconde d’inattention peut te coûter cher ».

Lire la suite

Les permis CACES au coeur du marché de l’emploi

Le CACES représente 60 000 offres d’emploi en France et est éligible au CPF (compte personnel de formation). Retrouvez dans cette infographie sur les différents permis CACES tout ce que vous devez savoir : les types d’engins, les prérequis, le salaire moyen et d’autres informations concernant l’accès au CACES.

Lire la suite

La logistique portuaire : profession docker

34Ce 7 juillet 2016, c’était la journée mondiale des dockers… L’occasion de dresser le portrait de cette profession à part dans le monde de la logistique et du transport de marchandises. D’autant que l’on a beaucoup entendu parler d’eux au plus fort du mouvement de protestation contre le projet de loi travail de la ministre Myriam El Khomri : les dockers, au faîte du collectif d’opposants au texte, bloquaient les plus gros ports du pays et y paralysaient la moindre velléité d’activité logistique, preuve de leur importance dans le commerce maritime… preuve aussi de leur rôle clé dans la bonne marche des opérations de chargement / déchargement des milliers d’énormes containers qui partent de la France ou y arrivent chaque jour, après avoir sillonné les océans. Car le docker a le monopole absolu de tout ce qui concerne la manutention sur le domaine maritime public. En d’autres termes, il est le seul habilité à gérer la logistique des cargaisons à l’arrivée comme au départ des bateaux. Autre spécificité : le docker est forcément un homme : c’est une profession à 100% masculine, qui ne recrute pas encore de femmes à l’heure actuelle, pour des questions de force physique.

Lire la suite

Déchets nucléaires : ces transporteurs et logisticiens qui côtoient la matière radioactive

16Alors que ce vendredi 9 octobre 2015, Greenpeace a demandé à l’Autorité de Sûreté Nucléaire de mettre son veto au départ par bateau (jugé trop peu fiable) d’un chargement de déchets nucléaires, au départ du port de Cherbourg et pour le compte d’Areva, l’idée nous est venue de vous parler de tous ces chauffeurs, conducteurs et logisticiens qui ont choisi de consacrer leur carrière au transport de déchets nucléaires radioactifs. Une spécialisation potentiellement dangereuse, mais ô combien passionnante. Qui sont ces hommes et ces femmes ? Comment travaillent-ils ? Quels sont les variantes de leur métier et comment procèdent-ils pour opérer en toute sécurité ? Première étape dans la découverte de cet univers très secret, extrêmement protégé et où le moindre process est confidentiel : la centrale de Gravelines, dans le Pas-de-Calais. Gravelines, c’est la plus puissante centrale nucléaire de France, la plus vaste aussi : sa production permet à 4 millions d’habitants d’avoir de l’électricité ! C’est aussi l’un des sites industriels français les plus sensibles. Alors quel est le rôle des transporteurs et des logisticiens, dans cette filière si particulière ?

Lire la suite

Transport et logistique : l’été, c’est la saison des déménageurs !

1En ce mois d’août, les déménageurs professionnels ne chôment pas.  Pas question de prendre des vacances : l’activité tourne à plein régime ! L’été, c’est en effet LA saison propice pour les déménagements. Chacun s’organise comme il peut et selon ses moyens, mais une chose est sûre : pour les professionnels, juillet et août représentent un tiers du chiffre d’affaires annuel, même s’ils sont confrontés, ici et là, à une concurrence qu’ils jugent déloyale…

Lire la suite

Logistique : transporter et manipuler des matières dangereuses

peintureChaque matin, au sud de Bastia, en Corse, des chauffeurs viennent faire le plein d’hydrocarbures au dépôt pétrolier. Hormis un chiffre, noir sur orange à l’avant de la cabine, qui indique un transport de matières dangereuses et le type de produit transporté, il passerait presque inaperçu. Pourtant, ces chauffeurs constituent une catégorie à part, dans le secteur du transport : ce sont eux qui transportent, en France, plus de 80% des produits dangereux, les hydrocarbures. Sur la route, ils vivent ainsi des moments particuliers, propres à la spécificité de leur métier : « comme l’approche des villes, par exemple, pour nous c’est toujours un moment sensible, car la population est beaucoup plus concentrée, donc en cas d’accident, le nombre de victimes peut tout de suite être dramatique », explique ainsi Dumè Luciani, chauffeur poids lourd matières dangereuses. « Je sais que l’Europe réfléchit en ce moment à un GPS intelligent, qui nous permettrait de prévenir plus rapidement les pompiers, les ambulances, les services médicaux… C’est une bonne chose, car même si les accidents avec des matières dangereuses sont rares, l’augmentation incessante du trafic accroît les risques ».

Lire la suite

Chauffeurs routiers en France : sont-ils si mal payés ?

camionsIls ne demandent qu’une seule chose : de meilleurs salaires, au regard de leurs conditions de travail. Depuis maintenant plus d’une semaine, les chauffeurs routiers de l’Hexagone sont en guerre contre le patronat, et leur colère monte de jour en jour…. Alors qu’en face, la stratégie est à la sourde oreille. Au point que pour l’instant, aucune discussion n’a abouti, aucun terrain d’entente n’a pu être trouvé. C’est ce mercredi 28 janvier 2015 que, théoriquement, syndicats du transport routier unis (la CFDT, majoritaire chez les routiers, a rejoint le mouvement) et patrons des grosses entreprises tricolores de transport et de logistique, devraient se rasseoir autour de la table des négociations… sauf si cette nouvelle tentative échouait encore une fois, comme cela fut le cas ces derniers jours. Ainsi, vendredi 23 janvier 2015 déjà, dès 9 heures du matin, les représentants nationaux des syndicats faisaient chou blanc, ressortant, à peine 5 minutes après y être entrés, des locaux où devaient se tenir les discussions : les représentants du patronat ne s’étaient même pas déplacés, estimant les revendications des salariés « démesurées ». Plus tard dans la journée, les mêmes syndicats avaient essayé d’être reçus au MEDEF, où ils ont trouvé porte close…. puis à Matignon, et enfin à l’Elysée. Ils espéraient convaincre les chefs du gouvernement et de l’Etat d’intervenir, pour forcer la reprise des pourparlers. En vain, là encore. « On est quand même dans une situation ubuesque en France, avec des salariés qui souffrent et qui sont de plus en plus pauvres, et ces gens là nous font un doigt d’honneur. Ce n’est pas acceptable. Ni pour nous, ni pour les camarades en lutte, ni pour tous les salariés du transport », estime Thierry Douine, président de la CFTC-Transport.

Lire la suite

Convoyeur de fonds : un métier de plus en plus dangereux… qui recrute !

Ils sont peu nombreux en France, ceux que l’on appelle les « dabistes » parce qu’ils remplissent,fourgon blindé entre autres, les distributeurs automatiques de billets : à peine 4000 personnes, dont 200 qui assurent seules leurs missions. Ils font un métier dangereux, peu connu dans le monde du transport, et pourtant déterminant pour les banques et les commerçants : argent liquide, bijoux, métaux précieux ou documents permettant d’effectuer un paiement… les convoyeurs de fonds sont des intermédiaires précieux entre les expéditeurs et les destinataires de toutes ces marchandises à forte valeur ajoutée. Lire la suite