Métier insolite : le transport de convois exceptionnels

14 commentaires

chauffeurC’est toujours un spectacle impressionnant : qu’il s’agisse d’immenses bateaux sortis des chantiers navals, d’avions de 33 mètres de long, de transformateurs électriques de 32 tonnes, d’éoliennes ou encore d’engins militaires, il n’est pas un seul convoi exceptionnel qui soit banal. Qui sont ces chauffeurs et ces techniciens à la manœuvre ? Quel degré de précision exige leur métier ? Reportage sur ces « convois de l’extrême ».

Certaines des remorques qu’ils conduisent peuvent transporter jusqu’à 500 tonnes de charge utile. C’est énorme ! C’est donc un métier totalement à part, fascinant et insolite, que celui des personnels chargés des convois exceptionnels. Des opérations toujours spectaculaires mais pas si rares que cela : plusieurs centaines de demandes d’autorisations préfectorales sont enregistrées chaque année dans la France entière.

chauffeur_convoiTous, ils ont la vocation, sont passionnés par leur profession. « Chaque mission est quasiment inédite », confie l’un des 15 chauffeurs de convois exceptionnels d’une société spécialisée, dans l’Est de la France. « Chaque client, pour chaque commande, exprime des besoins très particuliers. A chaque fois, il faut faire preuve d’imagination, trouver la meilleure formule, le matériel adéquat, les itinéraires, réfléchir aux horaires, aux contraintes imposées par la législation pour chaque tronçon de route. L’opération qui m’a le plus marqué : convoyer un dessaleur d’eau de mer qui mesurait 6 mètres de large, 23 m de long et 8 m de haut, et qui pesait 115 tonnes ! ». 

transport« Chez nous, la passion se transmet de génération en génération », raconte un autre chauffeur. « Je me revois petit garçon, assistant aux manœuvres de mon père et de ses collègues sous l’œil écarquillé des badauds et des automobilistes. C’est resté gravé à vie ». Il faut dire que c’est un métier à risques, aussi, où tout doit être millimétré, chronométré pour que « ça passe ». Le franchissement des ponts, notamment, est toujours un moment où la tension est à son comble. Il y a forcément la crainte d’un déchaussement des piliers, par exemple, et cela nécessite une grande organisation pour gérer la mise en place des contrepoids. Chaque rond-point est aussi l’objet d’une manœuvre délicate. Sans compter les panneaux et les barrières de sécurité qu’il faut démonter, puis remonter, et les automobilistes pressés qui tentent de forcer le passage. Il faut aussi savoir qu’un convoi exceptionnel ne circule pas uniquement sur la route, des techniciens très spécialisés sont appelés à la manœuvre sur les ports pour acheminer la charge sur des barges, puis des péniches.

convoiCertains convois nécessitent des dérogations spéciales de la part du Ministère des Transports, qui leur octroie des escortes de motards. Depuis le premier juillet 2011, d’ailleurs, ce ne sont plus des motards de la police nationale et de la gendarmerie qui assurent ces missions, mais des privés. On les appelle les « moto-guideurs » ou les « hommes en jaune » : pour pouvoir postuler, une formation de 63 heures (dont 42 heures de pratique) est obligatoire, soit une dizaine de jours, dispensée par un organisme agréé pour un coût d’environ 3000 euros. Avec cette révision générale des politiques publiques en matière de transport routier, d’ailleurs, des sociétés spécialisées ont commencé à constituer des flottes spécialisées, et elles embauchent, car le volume d’activité ne cesse de progresser… et la demande qui va avec.

convoi_exceptionnel« Evidemment, pour être convoyeur de l’extrême, il ne faut pas avoir peur de s’absenter de chez soi pendant des périodes longues », raconte Philippe, 55 ans, qui s’est spécialisé dans l’activité. «On fait entre 10 000 et 12 000 kilomètres par mois chacun, et à peu près 80 à 100 sorties par an… C’est une vie de nomade !  ». Pour être capable d’assurer à bien les missions, il faut aussi être doué de beaucoup de concentration : « c’est vraiment un art », explique Christian Harivel, formateur et ancien chef de brigade motocycliste. « C’est quand même un métier dangereux même si c’est aussi une activité captivante qui fait qu’on se sent privilégié. Il faut parfois rouler dans le froid, sur du verglas, ou au contraire par de fortes chaleurs, sur les bandes d’arrêt d’urgence et dans les gaz d’échappement. On doit anticiper les réactions de toutes les autres personnes autour de nous, acteurs de la mission mais aussi spectateurs. Il faut avoir une parfaite maîtrise des gestuelles et du code de la route ». 

Pour autant, les professions de chauffeur de convoi exceptionnel et de moto-guideur sont tout à fait ouvertes aux femmes… et il y en a ! Avis aux amatrices…

 

14 réflexions au sujet de « Métier insolite : le transport de convois exceptionnels »

  1. frodel

    Métier de m**de aussi ! Tu sais quand tu parts mais pas quand tu finis ! Salaire 1300 net pas plus ! Ou alors tu taf des heures, à plus en finir !!! Vu les contraintes réglmentation ! Ouai ! Super job ! Plein d’emm**des et mal payé ! Good !!

    Répondre
  2. Antoine

    Bonjour,
    Le transport de convois exceptionnels est avant tout une passion et je recherche un poste dans ce domaine .
    Merci pour vos futures propositions.
    Antoine

    Répondre
  3. LECHOPIER THIERRY

    Mon rêve !!! Je suis routier SPL ,maîtrise les manoeuvres délicates ( et j’aime çà ! ) mais comment faire pour rejoindre le club ? Merci de me diriger vers les meilleurs.

    Répondre
  4. bebert

    Bonjour à tous et toutes je suis content qu’on parle un peu des convois exceptionnels :un métier très passionnant et qui demande beaucoup d’adresse et savoir faire mais quand on y a goutté on en redemande parce que c’est fascinant. Evidamment il faut faire certaines concessions il faut travailler dans des boites qui savent ce que convoi exceptionnel veut dire….!

    Répondre
  5. urvoy

    je recherche un poste de guideur moto ,je roule en bmw k1200lt depuis de nombreuse années (je roule aussis en porte engin 1er et 2emme cat ) j ai tous les casses industrie et chantier , je roule en moto toute l année (25 000km/an ) mon tel;0329309533 ou 0664260183 merci a+

    Répondre
  6. ancieux

    bonjour
    je cherche a savoir comment peut on devenir chauffeur de convoi pénitentiaire, bien sur je suis titulaire du permis D .

    merci

    Répondre
  7. AVP

    Bonjour,
    Je suis guideur de convoi en voiture pilote, c’est effectivement un métier passionnant, captivant.
    Quand on commence, on voudrait que cela ne s’arrête pas.
    Bien sur, ils ne faut pas croire que c’est un métier, ou tous nous est permis… au contraire, nous devons accentuer notre concentration pour assurer la sûreté des usagers de la route mais également notre sécurité et celles du convoi. C’est pas facile, tout les jours, mais beaucoup d’entres nous diront, ils n’y a pas de risques sans risques.

    Répondre
    1. Kevin

      Bonjour à tous j’aimerais savoir comment devenir guideur convoi exceptionnel en voiture pilote quel formation faut-il avoir pour Le devenir mais pouvez-vous également me dire de quel permis faut-il être titulaire merci par avance

      Répondre
  8. romain

    Bonjour,
    Le transport de convois exceptionnels est avant tout une passion et je recherche un poste dans ce domaine .
    Merci pour vos futures propositions
    romain

    Répondre
  9. gontier

    Bonjour, à la recherche d’un centre de formation pour le métier guide moto professionnel convois exceptionnels, merci de votre retour et coordonnées des centres, je réside en midi Pyrénées.

    Répondre
  10. BELARBI

    Bonjour, demandeur d’emploi? Je voudrais faire la formation de conduite de convoi exceptionnel et integrer l élite dans ce domaine. Bien sûr, qu elle soit gratuite et rémunéré. Si vous pouvez m aiguiller. Merci d avance. Cordialement. Passionné par ce métier depuis longtemps.

    Répondre
  11. BELARBI

    Je veux être aidé et dirigé pour integrer la formation de conduite de convoi exceptionnel toute catégorie. Formation gratuite et rémunéré. Pas de commentaire. Juste besoin d aide. Cordialement.

    Répondre
    1. michel

      bonjour si vous voulez jouer dans la cour des grands postuler chez tps capelle
      lien: http://www.euroteamcapelle.com/formations/formation-transport-exceptionnel/
      cordialement……. cout du stage 5175ht durée 3 mois
      sinon débuter dans un boite de travaux publics minimum caces 10 r372m plus formation interne complémentaire convoi exceptionnel (…qui vous permettra d’aller plus loin suivant vos objectifs et catégorie de convoi
      Longueur,Largeur,Poids
      1e catégorie
      jusqu’à 20 m jusqu’à 3 m jusqu’à 48 tonnes
      2e catégorie entre 20 et 25 m entre 3 et 4 m entre 48 et 72 tonnes
      3e catégorie
      au-delà de 25 m au-delà de 4 m au-delà de 72 tonnes
      cordialement….
      ps: adresse mail bidon je ne fait que de l’info a vous de d’emmancher et de faire de votre reve une realité pour ce métier particulier . bienvenue au nouvelles recrue…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *