Supply Chain : quels sont les métiers les plus rémunérateurs ? (1)

2 commentaires

Le secteur du transport et de la logistique est un secteur d’avenir, parce qu’il recrute en permanence et parce que les besoins des consommateurs lui promettent un développement XXL pour les quelques décennies qui viennent, mais aussi parce qu’il recèle quelques métiers de niche qui, parce qu’ils représentent des spécialisations courues des employeurs, permettent une rémunération fort intéressante. Petit tour d’horizon pour les candidats ! Et on commence cette semaine par le Directeur d’entrepôt.

 

Le Directeur d’entrepôt : « un métier passionnant et qui évolue en permanence, un défi au quotidien ».

 

Ce sont des rémunérations qui varient bien sûr en fonction des groupes, de la taille des entrepôts logistiques et de l’échelle des responsabilités, mais en moyenne, un directeur d’entrepôt gagne entre 50 000 et 80 000 euros brut par an, soit entre 4143€ et 6153€ brut par mois sur 13 mois. « Un métier passionnant », estime le responsable du site logistique d’un chausseur en ligne réputé, qui gère à Réau, en Seine-et-Marne, les presque 20 000 m² dédiés à la supply chain commandes et retours du site internet pour toute la France. « Ici par exemple, nous travaillons avec des technologies de pointe développées par XPO Logistics, avec du sur-mesure tout au long de la supply chain, des photos en ligne en connexion directe avec le stock, à la préparation et à l’expédition des quelques millions de paires de chaussures qui transitent ici chaque année ». La réception, le stockage, la préparation de commandes et la livraison : le directeur d’un entrepôt logistique doit superviser au quotidien l’ensemble des opérations qui s’y rapportent et les dizaines, parfois les centaines de personnes qui fourmillent aux commandes des différents postes dédiés aux produits. « Notre rôle, c’est d’optimiser 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 le rapport entre ce que nous coûtent telle ou telle opération, et ce que nous rapportent telle ou telle autre, pour être performants et rentables. Un défi permanent car la logistique est un monde qui évolue à mille à l’heure, autant au niveau des technologies et des exigences coût-délais des clients, qu’en matière d’environnement ou de normes de sécurité ».

 

De bac +2 à bac +5, le métier reste assez ouvert aux différents profils de candidats, pourvu que ces derniers fassent preuve d’une certaine expérience en management et de connaissances en logistique (au moins un diplôme). Il est souvent proposé en interne à des salariés désireux d’évoluer et qui ont fait leurs preuves, mais le regard extérieur d’un candidat venu d’ailleurs est aussi très souvent bienvenu, propice à de nouvelles idées et solutions de développement : ne pas hésiter à mettre en avant les réalisations déjà pilotées dans d’autres entreprises, le sens du management, les équipes déjà coachées, les expériences passées en matière de développement et de modernisation des outils… Indispensable aussi, une bonne connaissance des langues étrangères, et une mobilité sans contrainte : « on passe nos semaines à voyager de l’entrepôt au siège et du siège aux bureaux des clients, des prestataires transporteurs, ou aux différents magasins de la zone de couverture, les fournisseurs, les responsables d’enseignes, les sous-traitants logistiques, bref ! Il ne faut pas avoir peur de bouger ! », explique un  responsable de plateforme logistique chez CDiscount. « Mais en contrepartie on fait un métier riche en rencontres, on a aussi des liens importants avec nos équipes en interne, et on gagne bien notre vie ».

 

Mémo des fonctions clés et des compétences requises : sens de l’organisation et de la coordination, encadrement des activités, connaissance et de la législation sur les normes de sécurité et le développement durable, management d’équipes, ressources humaines pour le recrutement, la formation, le développement de compétences du personnel, gestion des flux et de la supply chain, développement organisationnel et technologique, planification, relationnel clients, feedback groupe, suivi des budgets.

 

 

2 réflexions au sujet de « Supply Chain : quels sont les métiers les plus rémunérateurs ? (1) »

  1. FOURNET

    Bonjour,
    25 ans d’expérience logistique chez les chargeurs dont 10 dans le transport routier des marchandises. Cherche job en gestion transport, litiges, contrôle facturation, analyses excel et recherche de solutions adaptées. Expérience en SAV et service clients. 0676064348.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *