Supply Chain : quels sont les métiers les plus rémunérateurs ? (3)

3 commentaires

Le secteur du transport et de la logistique est un secteur d’avenir, parce qu’il recrute en permanence et parce que les besoins des consommateurs lui promettent un développement XXL pour les quelques décennies qui viennent, mais aussi parce qu’il recèle quelques métiers de niche qui, parce qu’ils représentent des spécialisations courues des employeurs, permettent une rémunération fort intéressante. Petit tour d’horizon pour les candidats ! Et on poursuit cette semaine avec le responsable d’exploitation.

 

Responsable d’Exploitation : « un métier passionnant et qui évolue en permanence, un défi au quotidien ».

 

Le cœur de métier du responsable d’exploitation, c’est la gestion des flux logistiques : les arrivées et les départs, les rotations, les transits, les retours, les stockages, et l’ensemble des postes humains et des moyens techniques et matériels s’y référant.  « En clair, le job du responsable d’exploitation, c’est de s’occuper de tout ce qui va concerner les opérations de transport de marchandises et les transits d’un endroit à un autre de la supply chain, donc la réception et l’expédition, plus les étapes de mouvements intermédiaires », explique l’Ecole Supérieure des Transports. « C’est un poste peu connu et pourtant, un métier majeur pour tout ce qui concerne le TM (Transport de Marchandises, ndlr). Le responsable d’exploitation a la mission essentielle de coordonner les opérations logistiques entre deux acteurs de la chaîne, par exemple entre filiales et maisons mères, entre prestataires et commanditaires, entre fournisseurs et responsables des achats, entre fabricants et distributeurs, entre producteurs et distributeurs, entre distributeurs et clients, etc… Il peut y avoir un poste globale de responsable d’exploitation qui englobe la responsabilité de chacune de ces étapes, ou un poste de responsable d’exploitation pour chaque étape différente, selon la taille des groupes, des entreprises, les enjeux, et le niveau de responsabilités ».

 

Le responsable d’exploitation travaille en mobilité permanente, pour le bon suivi des opérations et pour entretenir sa connaissance du terrain. Il manage des chefs d’équipe qu’il va devoir coordonner. Par exemple, il va superviser l’organisation des tournées de chauffeurs pour les chargements ou les déposes, il évalue la rentabilité des opérations logistiques et en évalue la rentabilité ; il établit des tableaux de bord annuels de gestion des flux, analyse leurs évolution et adapte les stratégies en fonction. Il peut ainsi mettre en place des indicateurs de productivité, anticiper les besoins, les réapprovisionnements, les occupations des sols, des murs et des volumes dans les zones de stockage, participer à l’élaboration et au développement de nouveaux outils informatiques d’amélioration de la gestion des flux. Il va aussi déterminer les nouveaux besoins en matière de flottes de véhicules, organiser la formation des collaborateurs pour la conduite de ces véhicules, définir les recrutements selon les périodes et en fonction de la densité des flux…

 

Le responsable d’exploitation gagne en moyenne 50 000 € brut par an, 4166€ brut mensuels, sans les primes. Une rémunération qui peut grimper à 70 000 € brut annuel en poste senior, voire davantage. Il peut postuler à condition d’être détenteur d’un bac +5 de type Master en transport et logistique ou Management Supply Chain, mais dans les PME ou les petites structures, parfois, un bac + 2 de type BTS Transport ou DUT Logistique et Transport peut suffire. Il peut évoluer rapidement vers d’autres postes encore plus rémunérateurs de type directeur d’entrepôt (voir notre article) ou directeur de filiale. C’est fait pour vous si : vous n’avez pas peur de manager de grosses équipes, plusieurs dizaines de personnes voire plusieurs centaines dans les grands groupes ; vous avez de l’énergie à revendre ; vous êtes pragmatique, vous avez le sens pratique, vous aimez la stratégie opérationnelle ; si vous êtes une femme, c’est un milieu très masculin mais qui se féminise de plus en plus, il faut malgré tout savoir se faire respecter et s’imposer ; vous êtes rigoureux, pointu, que vous savez contrôler tout en déléguant ; vous aimez gérer l’humain, vous avez de l’empathie mais aussi le sens de la rentabilité ; vous faites preuves de bonnes capacités d’analyse vous êtes réactifs, adaptable, curieux.

 

 

3 réflexions au sujet de « Supply Chain : quels sont les métiers les plus rémunérateurs ? (3) »

  1. Proust

    Je suis très surpris de l’utilisation faite en France du mot Supply Chain. Il est vrai que l’utilisation d’un anglissisme rend pour les français les hoses plus attractive. Cependant cee mot recouvre une notion bien précise (et difficilement applicable en France) .
    Selon son créateur, Michael E Porter, on peut definir la Supply chain comme «  »Un réseau d’entreprises interdépendantes coopérant ensemble pour contrôler, manager et améliorer les flux physique et d’information depuis le fournisseurs jusqu’au consommateur final » (J Aitken, la supply chain (Supply chain integration within the context of supplier association Cranfield University, Ph.d Thesis 1998)(thèse de doctorat). La culture du secret rend très difficile l’application de cette définition en France. En fait en France quand on parle de Supply chain, on parle leplus souvent de Logistique intégrée au sein de l’entreprise sans transmission d’informations aux autres entreprises liées dans la chaine logistique

    Le poste de responsable d’exploitation comme poste logistique rentre dans une vaste discussion. Le transport n’est qu’une part infime de la logistique et n’est pas la logistique Les transporteurs ne s’occupe pas des approvisionnements, de la gestion des stocks, des entrpôts (s’ils en ont, le droit du transport ne s’appique pas à cette activité) . Le transport, n’est donc qu’une partie de la logistique au même titre que les autres activités de cette dernière. Le transport est d’ailleurs le plus souvent une activité externalisée des entreprises. Donc, peut on considérer le responsable d’exloitation comme un poste logistique ? Si on parle de supply chain au sens premier du terme oui, au sens français non

    Répondre
  2. Hermeline

    Le Responsable d’Exploitation est la caisse à outils de l’entreprise, il gère tout et on lui demande bien au delà.
    Gestionnaire, économiste, prévisionniste, ambassadeur et même premier commercial de l’entreprise, il doit tout anticiper au plus juste pour respecter les budgets, mais et surtout les dépasser. Un poste ingrat, sans réelle reconnaissance des actions et des résultats, à leurs juste valeur.

    Répondre
    1. proust

      je suis aujourd’hui a la retraite , j’ai travaillé avec les transposteur pendant près de 40 ans et je dois reconnaitre que vous avez parfaitement raison. J’ai vu des transposteurs deposer le bilan suite au départ du responsable d’exploitation. C’est en fait lui qui fait l’image du transporteur face aux chargeurs et avec peu de reconaissance

      Répondre

Répondre à Hermeline Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *