Grippe aviaire : les transporteurs accusés de propager le virus

10C’est une accusation lancée par le syndicat ELB, Euskal Herriko Laborarien Batasuna, la Confédération paysanne du Pays Basque : si la grippe aviaire ne parvient pas à être enrayée dans le Sud-Ouest de la France, c’est en bonne partie à cause des transporteurs de volailles. Selon Panpi Sainte-Marie, porte-parole du syndicat, « si le virus se propage aussi vite, s’il a fallu élargir encore la zone d’abattage préventif à plus de 70 nouvelles communes du Pays Basque, c’est pour une raison simple et finalement logique : le modèle actuel de transport des bêtes n’est pas satisfaisant, et c’est lui qui dissémine la grippe aviaire chaque jour un peu plus ». Pour lui, la solution est évidente : « il faut arrêter le transport d’animaux, purement et simplement. Elever, gaver et abattre sur place les animaux. C’est le seul moyen d’enrayer la pandémie ».

Lire la suite