Ces chauffeurs routiers qui veulent travailler plus pour s’en sortir

4L’entreprise de transport Cotrans se situe à Grande-Synthe, dans le nord de la France, à quelques encablures de Dunkerque. Entre le 3 et le 7 octobre, les chauffeurs de la société ont fait grève pour une raison peu commune : ils réclamaient le droit… de travailler plus. En cause ? Une visite de l’Inspection du Travail, qui a sanctionné la direction : ses salariés avaient l’habitude de travailler plus de 60 heures par semaine. Mais dans la branche, il est interdit d’effectuer davantage que 52 heures hebdomadaires. Résultat : ils se sont relayés  jour et nuit devant le siège de Cotrans pendant 5 jours, pour protester.

Lire la suite