Archives du mot-clef Ecotaxe

Assises de la Mobilité : fin des véhicules thermiques et débat sur l’écotaxe

Nicolas Hulot l’a déclaré le 20 septembre 2017 lors des Assises Nationales de la Mobilité : pour le ministre de la transition écologique et solidaire, « alors que les transports représentent un tiers de nos émissions de gaz à effet de serre, ils doivent devenir l’enjeu primordial du Plan Climat ». Avec, entre autres priorités, « l’objectif d’atteindre la fin de véhicules thermiques d’ici 2040 ». Et d’ajouter : « Notre pays doit s’engager pleinement dans une mobilité plus propre et durable ». A quoi la ministre chargée des Transports, Elisabeth Borne, a ajouté que l’on ne pouvait plus « se déplacer aujourd’hui comme hier », et qu’il faut « inventer une nouvelle politique de mobilité » pour la France.

Lire la suite

Ecotaxe, suite : « les camions doivent payer » selon la ministre des Transports

Interrogée sur plusieurs médias depuis le mois de juillet 2017, la nouvelle ministre des Transports, Élisabeth Borne, remet la question sur le tapis : sans aller jusqu’à remettre l’écotaxe sur les rails, elle estime qu’il faut de toute façon trouver une manière de faire payer les poids lourds. Et parle désormais d’installer des péages à camions sur les routes nationales. Le sujet est pourtant ultra sensible, et les ministres successifs des Transports avant elle s’y sont tous brûlé les ailes. Même pas peur, pourtant : Elisabeth Borne rouvre le dossier à peine deux mois après l’élection d’Emmanuel Macron. Qui, il faut le dire, promet au pays moins d’impôts mais aussi moins de dépenses publiques… il faut bien trouver l’argent quelque part, dirons les ironiques. Et de fait, la ministre assume : « Il faut encore trouver 10 milliards d’euros pour permettre au ministère des transports de tenir ses promesses sur les 5 années à venir ». C’est donc du simple pragmatisme, estime-t-elle.

Lire la suite

Transporteurs routiers : vers un retour de l’écotaxe ?

4C’est une petite note du rapporteur public du Conseil d’Etat qui risque de remettre le feu aux poudres : ce dernier a en effet relevé que le principe d’une écotaxe n’avait en fait jamais été abrogé… et que le projet n’avait été officiellement que « reporté » le 9 octobre 2014. En d’autres termes, il pourrait très bien être remis en œuvre sans rencontrer de frein, ni juridique ni administratif. Derrière cette hypothèse, une association de défense de l’environnement, Alsace Nature, qui a donc saisi le Conseil d’Etat sur ce sujet très polémique : l’écotaxe avait enflammé les transporteurs et donné naissance au mouvement des Bonnets Rouges, il y a deux ans.

Lire la suite

L’OTRE Ile de France inquiète après la communication de Madame Jouanno concernant une écotaxe en Ile-de-France

OTRECOMMUNIQUÉ DE PRESSE –  Paris, le 13 avril 2016
Le 10 avril 2016, Chantal Jouanno, Vice-présidente chargée de l’écologie et du développement durable à la Région, a proposé dans le JDD la mise en place « d’une écotaxe sur les poids lourds en transit en Île-de-France en estimant les futures recettes à 100 millions d’euros par an ».

Lire la suite

2014 : bilan mitigé pour les transports, entre crise, inquiétudes et gaspillage d’argent

ecotaxeDernier jour de l’année 2014… en ce 31 décembre, il est temps de dresser le bilan d’une année… compliquée, à tout le moins, dans le secteur des transports en France. 2014, aura été marquée par l’immense gaspillage d’argent, de temps et d’énergies humaines que représente le fiasco de l’écotaxe. Une année sombre aussi pour les transporteurs, frappés de plein fouet par la crise, avec un fort sentiment d’abandon des pouvoirs publics, voire d’un « matraquage en règle » d’une économie déjà fragile. Une année, également, marquée par les grèves à répétition dans tous les secteurs, que ce soit les transports publics dans les villes, la SNCF, ou dans l’aérien. Et puis, enfin, une année qui se caractérise par rapport aux précédentes, par une augmentation très nette du sentiment d’insécurité dans les transports, tous secteurs confondus, sur la route, dans les airs, sur mer ou sur rails.

Lire la suite

Ecotaxe abandonnée… Au tour des autoroutes ?

ticketsTaxer les sociétés d’autoroute : au premier abord, cela peut sembler être une mesure de bon sens fiscal ! Car, cela n’a pas échappé à Ségolène Royal, sur 100 euros de péage payés, 22 sont du profit net et tombent directement dans les poches des sociétés d’autoroutes… de quoi leur permettre de verser l’année dernière 15 milliards d’euros de dividendes à leurs actionnaires ! Surtout que les tarifs des autoroutes n’arrêtent pas d’augmenter depuis 2 ans : 2.6% de hausse en 2012, entre 1.18 et 2.24% de hausse en 2013. Les recettes des 18 sociétés concessionnaires d’autoroutes en France ne cessent de croître en conséquence. D’où l’idée de la ministre de l’écologie, qui propose désormais de taxer davantage ces profits. Depuis sa reculade sur l’écotaxe en effet, le gouvernement doit trouver 2 milliards d’euros pour en compenser le manque à gagner.

Lire la suite

Ecotaxe : tout ça pour ça !

ecotaxeEt voilà ! Démontés les portiques écotaxe, sans avoir jamais eu l’occasion de servir… victorieux, les Bonnets rouges, dont la fronde se sera finalement révélée payante. Le gouvernement Ayrault a vécu, voilà l’ère Valls et le remplacement de l’écotaxe honnie par un « péage pour poids lourds » qui concernera… trois fois moins de routes que prévu, 4500 km contre 15 000 initialement, et qui épargnera quasiment la Bretagne, hormis l’axe Saint-Lô-Nantes par Rennes. Les véhicules agricoles et les véhicules forains, tout comme les camions pour la collecte du lait, seront épargnés. Bref, le champ des ambitions s’est très nettement rétréci !

Lire la suite

Royal – Cuvillier : le duo sera-t-il efficace pour les transports ?

royal passation« Ségolène Royal est attendue au tournant par les transporteurs… S’ils connaissent la méthode Cuvillier, les dirigeants d’entreprises et les organisations professionnelles n’ont pas encore de visibilité sur le style Royal (…). La vraie question est de savoir si la cohabitation sera constructive et durable » : voilà ce que l’on pouvait lire dans l’Officiel des Transporteurs du 11 avril 2014. Tout est dit : le nouveau duo de choc chargé des transports au gouvernement, suscite beaucoup d’interrogations chez les professionnels du transport… En particulier, bien sûr, sur l’écotaxe, mais aussi sur pléthore d’autres dossiers brûlants. « La nouvelle configuration ministérielle n’est pas une bonne nouvelle pour le transport routier », déplore la Fédération Nationale des Transports Routiers (FNTR). « Avec un Secrétariat d’Etat rattaché au Ministère de l’Ecologie, le transport n’est pas représenté à sa juste place au sein du  gouvernement… un Secrétaire d’Etat pèse peu lors des arbitrages interministériels », conclut-elle dans un communiqué.

Lire la suite

Ecotaxe : pourquoi sa suspension pénalise les professionnels du transport

ecotaxeTous les professionnels du bitume, ou presque, étaient opposés – et farouchement – à la mise en place de l’écotaxe, destinée à créer un nouvel impôt sur les kilomètres effectués sur une grande partie du réseau routier de France. Et tous, ils se sont réjouis lorsque la mesure a été suspendue, pour ne pas dire enterrée dans les cartons du Ministère des Transports. Pourtant, les professionnels de la route et de la logistique sont aujourd’hui rattrapés par le problème. Et d’une manière à laquelle ils ne s’attendaient pas : car bon an mal an, l’écotaxe était tout de même destinée à financer une quantité non négligeable de très gros projets et infrastructures directement bénéfiques pour l’emploi et les activités liées au transport.

Lire la suite

Mory-Ducros : combien de salariés seront sauvés ?

Mory_teamL’annonce est tombée ce samedi 11 janvier : l’Etat veut mettre la « main à la poche », pour aider le transporteur Mory Ducros, en dépôt de bilan. Mais attention, à plusieurs conditions : d’abord, selon les déclarations d’Arnaud Montebourg, le ministre du redressement productif, cette aide (17.5 millions d’euros seraient débloqués) n’irait qu’à un seul des quatre repreneurs potentiels : Arcole, l’actionnaire principal de Mory Ducros. Holding industrielle à capitaux français spécialisée dans la reprise et le redressement d’entreprises sous-performantes ou déficitaires, Arcole a annoncé son offre de reprise sur son site internet dès le 3 janvier 2014. Mais trois autres repreneurs sont en lice.

Lire la suite