Concurrence des pays de l’Est : les transporteurs français en colère

Temps de lecture : 4 minutes

chauffeur_hongrois« Je viens d’avoir un collègue qui a plus de 250 camions, au téléphone, il vient de me dire je veux arrêter, j’en ai marre, je n’y arrive plus. » Ambiance tendue, dans le bureau d’un petit transporteur du Nord-Pas-de-Calais : il a de plus en plus de mal à boucler sa trésorerie. « Il faut limiter la casse donc on n’a pas le choix, on va devoir faire des licenciements, réduire le nombre de véhicules, le nombre de kilomètres, le nombre d’heures des chauffeurs… Cela ne va pas dans le sens du métier, mais il faut bien qu’on s’adapte. » 

poids_lourdLa crise est en cause, mais pas seulement. Le transport subit de plus en plus la concurrence étrangère. Il suffit de se rendre, quelques kilomètres plus loin, sur une aire de parking aux abords de Calais. Des dizaines de camions sont en attente de fret. Tous, sans exception, sont hongrois. La Commission européenne doit publier, d’ici l’été, un nouveau projet de réforme sur la libéralisation du cabotage routier, c’est-à-dire l’autorisation pour un camion de venir charger et décharger sur un territoire étranger. Pour l’instant, seulement 3 transports sont autorisés suite à un trajet international, dans un délai maximal de 7 jours. Mais Siim Kallas, ex-premier ministre estonien et actuel commissaire européen chargé des transports, souhaite supprimer ces limitations, qu’il juge trop strictes.

L’ouverture élargie au cabotage, sur le marché français du transport routier, fait donc partie des nouveaux bâtons dans les roues des transporteurs, déjà confrontés à une conjoncture difficile. Ils ne digèrent pas leur colère, une colère froide, face à ce qu’ils considèrent comme une concurrence déloyale et préjudiciable. « C’est une concurrence déloyale puisqu’on n’est pas du tout sur le même plan social ni même juridique, ni fiscal : les transporteurs étrangers travaillent avec des coûts qui sont les leurs, mais dans ce cas qu’ils restent sur leur territoire, au lieu de venir sur le nôtre », s’indigne David, représentant des salariés de son entreprise.

camionCe chauffeur routier depuis 15 ans ne se fait pas d’illusion : « On voit arriver le danger depuis déjà quelques années, mais là ça va être vraiment l’ouverture à tous les pays, avec des autorisations de cabotage qui pourront aller jusqu’à 50 jours d’affilée, et sans trajet international préalable ! Un Roumain, pour 500 ou 700 euros par mois, il fera le même travail que moi, sauf que moi, je gagne 2400 euros par mois. Lui, il peut rouler presque sans s’arrêter pendant 3 semaines, moi je ne peux faire que 208 heures par mois. S’il se fait prendre, son patron paye une amende, alors que le mien, il perd sa licence d’exploitation. Le calcul est vite fait : si le Roumain et moi, on se retrouve  dans le même bateau, c’est moi qui tombe à l’eau !».

Dans les échanges entre pays tiers, les cinq premières places du classement Eurostat sont déjà attribuées aux pavillons polonais, tchèque, slovaque, hongrois et lituanien. Le pavillon français, lui, a perdu 67% de ses parts de marché en quelques années. Des milliers d’entreprises de transport en France risquent donc d’être encore plus sévèrement impactées par une ouverture accrue à la concurrence. Même si une trentaine de grands transporteurs français ont résisté en ouvrant des filiales dans certains pays de l’est, l’emploi français, lui, est cruellement pénalisé.

chauffeur_PLLe problème, c’est donc le manque d’harmonisation fiscale et sociale entre les pays concernés. Une remise à plat que réclame la Fédération Nationale des Transports Routiers depuis quelques années déjà. « On demande à la fois à la France de nous mettre au niveau de concurrence de nos voisins européens, et à l’Europe de faire en sorte que l’ensemble des ressortissants sur l’Union européenne puissent travailler dans les mêmes conditions fiscales et sociales », explique Olivier Arrigault, secrétaire général FNTR-Nord. La FNTR réclame également un accès plus réglementé à la profession de chauffeur routier, et des contrôles plus stricts, et plus fréquents. Les syndicats de plusieurs pays demandent aussi une coordination des services d’inspection, et une base de données européenne.

Un appel relayé par les organisations syndicales mais aussi par un certain nombre de chefs d’entreprises. Les chauffeurs routiers, eux, tiennent à rappeler qu’ils disposent toujours d’un formidable pouvoir de nuisance… au cas où !

 




10 commentaires

Le reste le 14 févr. 2021

Oui tout a fait daccord jai exercé le métier de chauffeur à l’international et national depuis qu’on ai fait rentré les pays de l’est aux environs de 2005 ça été rapide leurs progressions aidés par les subventions européennes ( nos impôts) à notre détriment, le métier et l’ambiance à très vite changé , j’aimais beaucoup ce métier en 2015 j’ai changé de métier mais je peux vous assurer que sans l’arrivée de ces pays je serais toujours routier, cette Europe qu’on nous avait promis meilleurs merci à nos technocrate de politique et aussi il faut pas être naïf à certains transporteurs français Allemands hollandaus belges,…. qui ont créés leurs sociétés dans ces pays pour reprendre leurs marchés et de l’autres côté en déposant volontairement nos entreprises avec les emplois qui vont avec.
Alors aujourd’hui j’ai créé ma société de menuiseries et cest le même problème je me bats pour acheter mes produits en france et d’abord en Bretagne dabord, ça va être compliqué aussi on est inondé de produits polonais ou autres…
Alors oui à l’Europe mais non de cette façon.
Michel 23 ans de route avec 1 fin amère !!!!

sauvage le 24 mars 2018

Si seulement tous les chauffeurs se mettaient d’accord sans s’occuper de politique ni parti et si chacun repensait à l’ancien temps, il se nouerait de nouveau un lien, un nœud, une famille comme avant mais non, ils ont même supprimé la CB ce n’ai pas pour des raison bidon de sécurité, c’est pour pas que les routards comme nous se contacte et signale un rassemblement vers un blocage ou autre car ils ont compris que si les routiers bloquent, la capitale est morte !!!…. Il faut se regroupé et s’unir de nouveau avec un premier objectif de retrouver nos appareils de contact (cb) puis ensuite on reformera une grande famille pour combattre ensemble l’union européenne qui cède et brade notre métier aux autres!!!!…

sauvage le 24 mars 2018

Salut, il y a pas besoin d’aller si loin ! Moi chauffeur, je croise de tout et seulement nos amis belges avec leur “badges” arrière de 60 à l’heure, il te double à plus de 100 à l’heure, si je parle de ce que je vois des petits porteurs tous azimut avec des PL LT et j’en passe, eux prenne le boulot car il roule sans arrêt à deux ou trois dans le camion (petit porteur vl …). je pars la semaine et je suis basé dans le 02 ou je fais mes décroches le matin pour reprendre le soir mais arriver le samedi, plus de place pour ma pose car les étrangers prennent les positions du weekend (interdit le week de rester en camion non ???). Il faut se battre contre à la fois la concurrence, ceux qui ne respecte pas les lois du cabotage, ceux qui ne respecte pas les lois française aussi. NOUS allons mourir par les étrangers et parce que les français ne font rien à part se plaindre dans son petit coin !!!!….

stephen le 28 févr. 2017

Ce que j’ai vu sur la route sur une aire de repos sur la route de mes vacance m’a fait mal étant chauffeur , ma carrière professionnel étant plutôt sur la fin j’ai 52 ans et 29 ans de route, une aire de repos avec que des chauffeurs en majorité de l’est , ou du moins étranger , en survêtement des jeunes, petit 3 tonne 5 alignés attendant le fret de leur patron bierre a la main !! voilà le nouveau transport routier et nous allons accepter cette situation encore combien d’années ! que vont devenir nos enfants dans une société qui accepte cela !!!!!!!!!!

routier le 26 juin 2016

ya que des utilitaires vl.poid lourd des pays de l’est sur nos routes,il faut vraiment une manif contre cette concurrence,sinon y aura encors de plus en plus de routier a pole emploi.
il faut le gouvernement francais reagie,

Minut le 21 févr. 2016

unissons nous avec les agriculteurs !…

maurice le 14 juil. 2015

le jour ou les francais prendront les armes il sera trop tard pour pleurer

LANTENOIS le 27 janv. 2015

Personnes na voulus d une Europe ultra libérale.Les français consulté ons voter non .Se sont les politiques avec leurs magouilles qui on fait passer la France dans l’union.Aprés 2 année d ‘apprentissage, 7 au services de l’armée française est 25 conducteur routier longue distance. Me voila chômeur et bientôt au RSA.Que faire,

NENE le 16 déc. 2014

PEUT ETRE L OBLIGATION D UNE LICENCE INTERNATIONALE AVEC TOUTES LES OBLIGATION FINANCIÈRES LIÉES SERAIT ELLE PROFITABLE ? EN DEMANDANT CELA IL Y AURAIT MOINS DE PETITS CAMIONS
TOUJOURS EST IL QUE NOUS SOMMES DES FRILEUX EN AMENDES CONCERNANT LES ÉTRANGERS
VOIR LOI BELGE SUR LES 45H DE REPOS HEBDOMADAIRE

Tartanpion le 10 oct. 2014

Bonjour a toutes et a tous,
j ai pratiquement lus tous ces articles qui finalement n accuse que les etrangers de faire du tort aux Francais, dites dans quel monde vous vivez, moi je suis Disponent, c est a dire que je cherche du fret pour des camions. Vous vous plaignez parceque vos Clients ne payent pas 1 euro / km, moi je charge regulierenment plusieurs camions en France pour l Allemagne et voyez vous ceux qui font les prix et ainsi provoquent toute cette misere, ce sont les boites francaise, j en cite une Ziegler je pense que vous connaissez tous ce nom, eh bien les prix que l ont nous donne a nous les ” etrangers” bien que moi je suis francais, eh bien ces prix varient entre 0,65 et 0,75 €/km je dis bien au depart de la France, on roule comme l ont dit sur les jantes, car ce sont des transports a perte bien entendu, nous , nous sommes en Allemagne et nous payons le maximum d impots et de Charge, voyez vous aucun Francais prend ces chargements, alors les etrangers les prennent car il faut bien retourner en Allemagne, c est ca votre concurrence qui briseras les reins des PME en France car cette pratiques de vendre les transpotrs au plus bas prix pour faire le maximun de benefice et ensuite ne payer la facture qu´apres 90 jours lorsque notre avocat prends le dossier en main. Bien sur il y a beaucoup de ” parasites ” venant de l est qui vont casser les prix en France, mais voyez vous seul le Profit gere ce pays, car bien sur les pays de l est se jettent sur la France mais comment dit-on si bien, l´homme propose et la Société dispose, vous, vous voulez 1 Euro /km ou plus pour votre Transport, un roumain prendra 0,60€ / km qui aura le Transport a votre avis, mesdames, messieurs ne vous retourner pas contre les pays de l est, celas ne changeraient rien au Probleme, retourner vous plutot conte toutes ces sociétes en France qui se foutent pas mal de celas, ils preferent affreter un roumain , un hongrois ou autre venant de l est pour augmenter leur propre Profit. Pour nous celas devient aussi de plus en plus dur, ne croyez pas que vous etes les seul a se plaindre.
Bonne journée

A lire également

Ce site utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies.En savoir plusJ’accepte